Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Actualités

Actualités


"Ferragosto" avec Benot XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

La famille blessée au coeur

et les medias sont les complices actifs de sa destruction. Témoin cet extrait d'une de ces émissions de radio qui prétendent instaurer le dialogue avec les auditeurs. (22/5/2009)

Cela a été souvent souligné dans ces pages: Benoît XVI est le pape de la famille.
Le 14 mai dernier, célébrant la messe au Mont du Précipice, à Nazareth, il a encore rappelé "le caractère sacré de la famille", sa "mission irremplaçable" dans la société.
Et de souligner:

Nazareth nous remet en mémoire le besoin que nous avons de reconnaître et de respecter ces dons de Dieu que sont la dignité et le rôle propre des femmes ainsi que leurs charismes et talents particuliers. Que ce soit comme mères de famille, ou bien par leur présence au travail ou dans les institutions de la société ou encore à travers une vocation particulière à suivre le Seigneur par les conseils évangéliques de chasteté, pauvreté et obéissance, les femmes ont un rôle indispensable pour créer cette « écologie humaine » dont notre monde et cette terre ont un si grand besoin ....

Aujourd'hui, "la famille est blessée au coeur" (*) et traînée dans la boue par les médias, objet de mépris et de dérision.

Illustration

Source: Police de la pensée ordinaire :
Sur RTL le 18 mai 2009 lors de l'émission de Jérôme G. "les auditeurs ont la parole" Anne-Marie intervient au sujet de l'éducation des enfants... A l'écoute Jérôme G. et Barbara L. professeur d’histoire-géographie en ZEP et co-auteur des "Territoires perdus de la République"...
------------------
Les attaques sont sournoises, presque subliminales. Mais la malveillance (la méchanceté) est palpable, la malheureuse et courageuse Anne-Marie étant littéralement prise en tenaille... Et la perfidie finale "Travail, famille, patrie" résume toute la haine (car la référence à Vichy implique de la haine plus que de la simple hostilité, assortie de l'intention de blesser et de discréditer) qu'inspire à nos faiseurs d'opinion la famille traditionnelle.

"Police de la pensée ordinaire"

Cliquez pour écouter


(*) A propos de "la famille blessée au coeur"

Il y a tout juste un an, c'était le titre que j'avais donne à une série de 3 articles (1, 2, 3): , où étaient traduits des textes issus du site Zenit en italien, et en particulier un article du père John Flynn, collaborateur australien de Zenit, qui étudiait, avec des arguments convaincants, les "lourdes conséquences économiques et sociales de l'abandon de la famille ", et une intervention de Mgr Grzegorz Kaszak, Secrétaire du Conseil Pontifical pour la Famille, dressant un sombre tableau de "La situation générale de la famille aujourd'hui" (ici : http://benoit-et-moi.fr/2008-II/... )

Sonnette d'alarme Lettre ouverte...