Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Livres

Livres


"Ferragosto" avec BenoÓt XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

Max vole avec le Pape


Une nouvelle biographie du Pape, destinée 'aussi' aux enfants, par Jeanne Perego (15/4/2009)

Il est rare de trouver, exprimés en mots simples et touchants, des propos aussi beaux (et aussi profonds) sur le Saint-Père.

Version originale en italien sur le blog de Raffaella: ma traduction.

Voir aussi: Joseph et Chico

Max vole avec le Pape
--------------
Jeanne Perego, déjà auteur du best seller mondial "Joseph et Chico" , sur le chat de Benoît XVI, raconte la journée du Pontife à travers le regard d'un moineau solitaire des Jardins du Vatican.
« Attendez que je me déplace dans un endroit de la maison où on n'entend ni chien ni cascade ».
L'amour de Jeanne Perego pour la nature et les animaux est sa carte de visite dès les premieres boutades au téléphone. De sa maison en Bavière (« sur la frontière d'une réserve naturelle ») l'écrivain, qui a vécu de nombreuses années à Carimate et a fait ses études au lycée Volta de Côme - raconte son nouveau livre - pour des enfants, mais pas seulement - dédié à Joseph Ratzinger. Les deux premiers, " Joseph et Chico. Un chat raconte la vie du Pape Benoît XVI" et "La Bavière de Joseph Ratzinger" ont été autant de cas éditoriaux. Le nouveau travail, " Max et Benoît. Un moineau solitaire raconte la journée du Pape" calque l'heureuse formule de "Chico», et confie à un petit "emplumé" la charge de raconter aux lecteurs les fatigues quotidiennes du Pape.


- Madame Perego, pourquoi un autre livre sur Ratzinger ?
- Je trouve fascinante la figure du Pape et donc je voulais continuer à la raconter. Mais il n'y a pas de projet: ce livre est né par hasard le 14 novembre 2007, lorsque j'ai apporté le premier livre à Benoît XVI au cours d'une audience place Saint-Pierre. Il faisait froid et il pleuvait, j'ai pensé que mon père avait le même âge que le pontife et je me suis demandée qu'est-ce que cela aurait signifié de le voir au milieu de cette foule énorme, sous la pluie, dans le froid. J'ai pensé : comme cela doit être fatigant de faire le Pape, j'entends physiquement fatigant et pas seulement intellectuellement, qui sait combien d'enfants savent ce que cela signifiait vraiment de faire le Pape, quels engagements quotidiens cela comporte.

- Pourquoi ce choix de continuer à parler du Pape à travers les animaux ?
- J'adore le monde des animaux et de la nature, je trouve, comme croyante, qu'il s'agit d'un don merveilleux de Dieu. Hier j'ai perdu une demi-heure à regarder une chenille velue qui se promenait. Ce jour-là, place Saint-Pierre, au-dessus de la tête de Benoît XVI, deux mouettes très belles volaient, et j'ai pensé : voilà, elles voient tout ce que fait le Pontife. De là est née l'idée d'un oiseau qui raconterait sa journée de travail, même si, comme je l'explique dans le livre, le Pape n'a que des journées de travail, parce que même lorsqu'il est en vacances, il travaille.

- Le petit oiseau Max est-il votre invention ou, comme le chat Chico, existe-il vraiment ?
- Je voulais faire un livre scientifiquement correct, justement à cause de mon amour pour la nature. Je me suis informée et ai j'ai repéré deux ornithologues, Giacomo dell'Omo, et Fulvio Fraticelli, directeur du Bio-parc de Rome : une rencontre fulgurante, une personne qui transforme la vie de ceux avec qui il parle, parce qu'il fait venir l'envie de se promener non plus en regardant devant soi, mais en haut. Ensemble nous avons observé les emplumés des Jardin vaticans et nous avons choisi le moineau solitaire, qui en dépit de son nom est une grive, un oiseau typique des régions méditerranéennes et chaudes qui aime beaucoup être tout seul et a un chant merveilleux, qu'il est impossible ne pas s'arrêter pou l'écouter. J'ai aimé l'idée de la similitude avec ce pontife qui a tant de capacité à se faire écouter.

- Le Pape a-t-il lu votre livre ? Avez-vous eu l'occasion de le rencontrer personnellement?
- Je n'ai jamais rencontré personnellement Benoît XVI, et puis je suis tellement timide… chaque fois que je me suis trouvée près de lui, j'ai éprouvé une telle émotion. J'ai fait parvenir le livre à monsignor Georg Gaenswein, le secrétaire du Pape, parce que cela me semblait un geste juste. Je ne sais pas si le Pape l'a vu, mais le père Georg m'a écrit : « Il lui plairait beaucoup ».

- À propos de père Georg, c'est lui qui a préfacé « Joseph et Chico ». À qui a confiée la présentation du nouveau volume ?
- A Don Damiano Marzotto, chef de bureau à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Il a travaillé pendant 25 ans coude à coude avec le cardinal Ratzinger, et il est témoin de sa manière de travailler. La postface, quant à elle, est de Fulvio Fraticelli, qui a certifié l'exactitude scientifique de mon travail.

- Comment vous êtes-vous documentée sur la vie quotidienne du Pape ?
- Par rapport au premier livre, celui-ci a été un travail plus complexe : n'importe qui peut écrire une biographie, il suffit de se procurer les informations. Mais dans ce cas il n'y avait pas de trace, pour faire une photographie des journées de travail de Benoît XVI j'ai analysé les actes du Saint Siège et les archives du Centro televiseo vaticano. J'ai vu beaucoup de films non montés des journées de travail et de vacances du Pape et à travers une reconstruction chronologique j'ai réussi à définir le canevas de sa journée-type.

- Qu'ajoute ce livre au précédent ?
- Il l'actualise. Le premier racontait la vie de Joseph Ratzinger jusqu'à l'élection, celui-ci raconte son travail comme Pape. J'ai aussi inséré quelques pensées fondamentales du Pontife. Et j'affronte une question qui me tient à cœur : la continuelle comparaison entre Benoît XVI et Jean Paul II. Max explique la chose à sa façon : lorsque les visiteurs montent à la coupole, dit-il, j'entends cette comparaison perpétuelle, qui est une chose stupide, parce qu'elle concerne deux personnes aussi extraordinaires que différentes ; c'est comme si on me comparait à un héron cendré : je ne sais pas voler haut et planer avec élégance comme les hérons, mais lorsque je chante les gens s'arrêtent pour m'écouter.

- Et le prochain livre ? Sera t-il encore sur Papa Ratzinger ?
- Il y a en chantier un petit récit de satire civile pour enfants, une photographie de notre société. Quant au Pape, je ne sais pas, je n'ai rien en tête pour l'instant.

© Copyright La Provincia di Como, 9 avril 2009

La pensée unique Livres