Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Visiteurs

Visiteurs


"Ferragosto" avec BenoÓt XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

Quelques nouvelles, par Marianne

La messe pour Benoît XVI, au Sacré Coeur de Montmartre, dimanche dernier (22/4/2009)

Quelques nouvelles:

Dimanche dernier au Sacré Coeur de Montmartre, il y avait une messe d'action de grâce pour Benoît XVI, sur l'initiative du Père Michel Viot (voir ici: http://benoit-et-moi.fr/2009-I/... ) et de son association "Écouter avec l'Église". Cette association vient de mettre son site (encore maigre) en ligne : ecouteravecleglise.com/
Leur manifeste devrait vous intéresser!
Il y a aussi un article du P. Viot à propos des commentaires sur le pape.
L'accusation grotesque d'autisme de la part d'A. Juppé lui reste en travers du gosier. Au demeurant, il en a parlé au cours de la messe.

Bon, cette messe : assistance nombreuse. Il y avait bien entendu le Père Viot, Mgr Le Tourneau, d'autres prêtres concélébrants. Le pasteur Alain Joly était également présent.
Ce qu'ils ont dit (entre autres, dommage, je ne suis pas sténographe) :
- Mgr Le Tourneau:
"Les textes du pape, par exemple les catéchèses du mercredi, sont d'une belle simplicité et d'une grande profondeur. Benoît XVI y témoigne d'un sens pédagogique et d'une grande finesse... J'ai rencontré à Rome le pape qui était alors le cardinal Ratzinger. Il nous a toujours reçus, mes collègues et moi, avec courtoisie, délicatesse, faisant preuve d'une grande attention aux personnes et d'un grand sens des situations concrètes. C'est un homme très au fait des affaires du monde."
- Michel Viot : " Quelle belle coïncidence! Nous fêtons le 1er anniversaire de la fondation de notre association et l'anniversaire de l'élection du pape Benoît XVI. Nous remercions Dieu de nous avoir donné le pape qu'il fallait pour continuer le grand travail de son prédécesseur... Benoît XVI est un homme aussi cultivé qu'humble, fraternel et courtois avec tous ceux à qui il a affaire. Nous avons éprouvé de la douleur devant les attaques dont il fut la cible. On est allé jusqu'à l'insulter, le traiter d'autiste. Prions pour ces hommes et femmes politiques qui se sont ainsi conduits, prions pour leur conversion, et ne cédons pas aux provocations qui pourraient encore avoir lieu."

Ce soir, à sa conférence, Michel Viot a, une fois de plus, exprimé son admiration et évoqué, à propos de Spe Salvi, "la profonde théologie du pape".

Tribune du Père Viot, dans Le Monde

Point de vue

Qu’on cesse de déformer les propos du pape !, par Michel Viot

LE MONDE | 10.04.09 | 14h02

Je suis attaché à la vraie laïcité et à la liberté d’expression. Pour cette dernière, je conçois parfaitement qu’on puisse s’opposer au Saint-Père, mais encore faut-il critiquer des paroles qu’il a réellement prononcées ou des événements qui ont effectivement eu lieu et qu’il aurait cautionnés.
La levée des excommunications des quatre évêques intégristes ne signifie pas leur réintégration dans l’Eglise catholique. Ils devront s’expliquer sur le passé et leur position présente vis-à-vis du Concile Vatican II et sur l’autorité du pape. Pour l’un d’entre eux, un repentir public sera nécessaire.

Malgré les imprudences de l’archevêque de Recife, l’excommunication latae sententiae (”automatique”) prévue par le code de droit canon n’a pas été maintenue, la preuve en est qu’aucune déclaration publique de ce genre concernant la fillette de 9 ans et sa mère après l’avortement n’a suivi. La conférence épiscopale du Brésil a ainsi déclaré, très officiellement, qu’il n’y avait pas eu d’excommunication. Ce qui montre qu’il y a eu absolution.
Dans l’avion qui l’emmenait en Afrique, le pape Benoît XVI n’a nullement préconisé l’interdiction du préservatif et n’a rien dit sur la qualité de sa protection. Si l’on replace dans son contexte, la phrase qu’on lui prête, souvent mal traduite, il ne s’est élevé que contre l’idée que seul le préservatif pouvait vaincre la propagation de l’épidémie. Comme chef spirituel, il a plaidé pour un changement de comportement en matière sexuelle, pour une meilleure maîtrise de ses sens. Et de ce fait, il a mis en garde contre les comportements à risques qui sont la cause principale de la transmission du sida. Le pape a ensuite demandé de plus grands sacrifices pour soigner les malades (25 % des malades du sida dans le monde sont pris en charge par des institutions catholiques). En fait, le pape a renforcé le front de la lutte contre le sida.
Quant à mon attachement à la vraie laïcité, il m’oblige à déplorer que certains politiques aient hurlé ou miaulé avec les loups. Surtout ceux qui ont occupé ou occupent des charges gouvernementales. La laïcité n’est pas à sens unique. Aussi est-il navrant de voir un ancien premier ministre jouer les démagogues alors qu’il a souffert lui-même de la démagogie. “Tu es donc inexcusable, toi, qui que tu sois, qui juges…”, écrivait saint Paul aux Romains (chapitre II, verset 1). Non M. Juppé, le pape ne pose pas un problème, il pose les vrais problèmes ! Non le pape n’est pas un autiste, mais c’est plutôt certains membres du monde politique français qui le sont.
Par cette polémique médiatique, ils ont occulté et rendu inaudibles les propos importants que le Saint-Père a tenus en Afrique sur de nombreuses questions (gratuité des médicaments contre le sida, lutte contre la corruption, etc.). Sachez, enfin, vous qui vous dites catholiques, et cela ne vaut pas que pour vous, que des autorités religieuses non chrétiennes ont approuvé le chef de votre Eglise alors que vos propos à son encontre ressemblaient fort à des pierres et à des crachats… mais nous sommes encore au temps de la Passion et pas encore à Pâques.

Michel Viot est prêtre, président de l’association Ecouter avec l’Eglise.Article paru dans l’édition du 11.04.09.

Environnement... et humour 4 ans de pontificat