Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Visiteurs

Visiteurs


"Ferragosto" avec BenoÓt XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

Environnement... et humour

Carlota m'écrit pour mettre en garde mes lecteurs contre les dangers de la soupe aux choux (18/6/2009)

 

Carlota me signale que l’ouvrage « La soupe aux choux » et son adaptation cinématographique sont enfin interdits à la vente pour être des incitations à l’émission de gaz à effet de serre.

Elle me dit aussi que le ministre de l’environnement agricole a obtenu une rallonge budgétaire pour dédommager à titre exceptionnel les quelques agriculteurs qui continuaient à cultiver des plantes de la famille des brassicacées et qui doivent désormais et définitivement cesser cette activité. En effet grâce à l’opiniâtreté du gouvernement français et ce, malgré quelques résistances sans fondement du côté de Bruxelles, Milan, Rome, Pékin (*) et même de l’archipel des Kerguelen, le niveau de dangerosité des Brassicaceae a été révélé à temps et les mesures ad hoc ont été prises au niveau mondial.

Carlota me cite un extrait du livre « La soupe aux choux » (*), mais elle me demande de ne le faire lire, en attendant son interdiction définitive, qu’à des lecteurs avertis : « La soupe aux choux mon Blaise, ça parfume jusqu'au trognon, ça fait du bien partout où qu'elle passe dans les boyaux. Ça tient au corps, ça vous fait même des gentillesses dans la tête. Tu veux qu't'y dise : ça rend meilleur. » René Fallet                                                                                                         

(*) 50% de la production mondiale de brassicaceae est chinoise.

(**) « La soupe aux choux » est un livre écrit par René Fallet et édité chez Denoël à Paris en 1980. René Fallet (1927-1983) était un auteur du XXème siècle particulièrement subversif qui fit l’apologie de « la soupe aux choux », un aliment dont les consommateurs émettaient d’une manière répétitive et peu citoyenne des gaz naturels, appelés pets, particulièrement nuisibles pour l’environnement.

George Weigel: le Vatican contre le Pape Quelques nouvelles, par Marianne