Articles Images La voix du Pape Lectures, DVD Visiteurs Index Sites reliés Recherche
Page d'accueil Articles

Articles


Voyages 2011, en deux collages Liens Le Pape en Espagne Nicolas Sarkozy chez le Pape Synode pour le Moyen-Orient La luce del Mondo

Wikileaks et le Vatican (1)

Quelques réflexions. (15/12/2010)

Hier, un collègue m'a confié que lors d'une colle (ndlr: interrogation orale des élèves des classes préparatoires, en France), un élève (pas spécialement génial) lui avait fait "un exposé extraordinaire sur Wikileaks". Je n'ai pas eu le temps de lui demander ce qu'il avait dit. Que savait-il? Où l'avait-il lu?
Avant de se forger une opinion sur cette extravagante affaire, il est important de disposer de faits objectifs, même - et surtout - s'ils se contredisent entre eux.
J'ai un peu lu l'internet français, et je vais être sévère, mais l'impression est que les articles s'appuient plus sur une dépêche en quelques lignes de l'AFP, ou de Reuters (dont voici un échantillon dans la presse régionale), que sur une recherche pointue des faits, y compris à travers la presse internationale.


J'ai lu aussi quelques articles très intéressants (pas dans la "grosse presse", évidemment), plus ou moins polémiques, mais pour le moment, même devant l'impression d'une énorme manipulation, chacun en est réduit aux hypothèses. Parmi elles certaines sont probablement justes (à qui profite le "crime"?), mais il est prématuré de lancer des accusations, et il n'est pas nécessaire d'accréditer l'"addiction" de certains milieux à la théorie du complot. Sans compter que les gens sont rarement aussi intelligents qu'on l'imagine.

J'ai beaucoup apprécié l'article de Chantal Delsol, paru dans Valeurs Actuelles .
Elle réfléchit sur le "mythe de la transparence", dont le Père Scalese avait déjà parlé à propos de la gestion de l'IOR, dans un article qui allait comme un gant à l'affaire Wikileaks (cf.La tyrannie de la transparence ).
Et elle écrit:
----------------

Un monde sans secret n’est pas un monde meilleur, comme le clame WikiLeaks. C’est un monde utopique, dans lequel les secrets se déplaceront sous d’autres ordres de pouvoirs, ceux-ci ignorés. Mais surtout, les programmes affichés dans l’esprit de cette vertu sermonneuse sentent toujours le mensonge. On se souvient de quelle manière les Soviétiques suscitaient en Occident le pacifisme, en manoeuvrant des organisations débonnaires auxquelles ils apportaient les tracts déjà tirés, fleuris de naïves colombes, pendant que là-bas ils préparaient leurs missiles. Il se pourrait bien que WikiLeaks, sous prétexte de vouloir supprimer tout secret, travaille dans le but de trier les informations, au service d’on ne sait quelle instance. Si l’on parvient à faire croire que l’on est un parangon de vertu, on exercera impunément tous les vices. Ces discours édifiants qui se sont mis à courir tout seuls, sans attache ni finalité ni cohérence qu’une vague sentimentalité, demeurent décidément bien peu crédibles.
-----------------

Remarquablement bien vu!

A part cela, les collaborateurs de La Bussola ont fait un gros travail à partir des révélations concernant le Saint-Siège.
Comme je l'ai dit plus haut, leurs analyses peuvent paraître se contredire. Elles forment un dossier.
J'ai donc traduit les articles (Messori s'en tire en quelques lignes, et un clin d'oeil, relevant avec humour la pauvreté des "informations", et le fait qu'il était reproché au Saint-Père de faire passer avant les considérations diplomatiques l'intérêt de l'Eglise et des catholiques! comme si cela n'allait pas de soi!!)

A suivre.
Wikileaks et le Vatican (2)
Wikileaks et le Vatican (3)

Benot XVI Place d'Espagne La vallée des Caidos - suite