Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Notre prière pour le monde

L'OR publie des extraits du discours de bienvenue prononcé par le Prieur de la Chartreuse de San Bruno à l'adresse du Saint-Père. C'était un instant de grâce... mais il a suggéré à l'envoyé spécial de La Croix une bien étrange réflexion. (12/10/2011)

Voir aussi:
-> Homélie des vêpres à Serra San Bruno
-> A la chartreuse de Saint Bruno


Les vêpres célébrées en présence du Saint-Père à la Chapelle de la Chartreuse de San Bruno, dimanche dernier, nous ont offert quelques instants de pure beauté, et ceux qui comme moi ont pu suivre le direct sur KTO en ont peut-être eu la gorge serrée.



Mon amie Teresa avait relevé à juste titre que le Saint-Père aurait pu être un moine extraordinaire (en réalité, il aurait bien pu remplir quantité de fonctions où il aurait été extraordinaire) mais que Dieu lui avait donné un autre charisme.

Impressionné, sans doute, par la beauté du moment, Frédéric Mounnier, sur son blog de la Croix, en offre toutefois une toute autre - et très surprenante - lecture.
Reprenant à son compte les rumeurs de démission répandues par Antonio Socci, et tout en faisant mine de les réfuter vigoureusement, il n'en imagine pas moins (dans un article qui a par endroits d'indéniablement beaux accents, il pose ici la question «Benoît XVI sera-t-il, un jour, Chartreux ?») Benoît XVI finissant sa vie dans une Chartreuse.

Se rend-il compte à quel point cette question est déplacée dans un journal, qu'on le veuille ou non, institutionnel?
Au mieux, c'est une terrible faute de goût.
Au pire... eh bien je vous laisse imaginer.
Il faudrait que cela cesse, car on va finir par croire à une campagne médiatique orchestrée (le Père Zanotti-Sorkine l'évoquait dans son homélie du 25 septembre dernier)
Au nom du Ciel, c'est lui (et LUI) qui décide !

* * *

J'aurais bien voulu avoir le texte complet du discours de salut au Saint-Père du Prieur français, le Père Dupont.
Nous devons nous contenter de ce qu'en rapporte l'OR aujourd'hui.

Notre prière pour le monde.
Dans le salut du prieur de la chartreuse de Serra San Bruno
-------------------

Un don démesuré, qui «nous émeut au plus profond de l'âme».
Par ces mots, le père Jacques Dupont, prieur de la chartreuse de Serra San Bruno, a salué le Pape.
«C'est avant tout Saint Bruno - a-t-il ajouté - que vous rencontrez dans ce lieu saint, l'homme de Dieu qui, venu lui aussi d'Allemagne, après être passé par Reims, par le désert de la Chartreuse et par Rome, s'est arrêté ici, nous laissant en héritage une grande tâche: consacrer, dans son sillage, toute notre vie à contempler Dieu et à l'aimer de tout notre cœur ».
Une tâche que la communauté porte «dans sa pauvreté et dans sa petitesse» pour «garder allumée la lampe de la prière dans le silence et l'obscurité. Beaucoup d'entre nous, comme Saint-Bruno, viennent d'autres pays, nous sommes aussi différents par l'âge, il y a des moines de clôture (ndt: je ne suis pas sûre que le terme soit exact), des prêtres, et des frères convers, mais tous nous partageons la même vocation: totalement consacrés au service de Dieu à l'abri de la clôture, nous efforçant de faire de notre vie une prière incessante».
«Nous somme conscients - a dit le prieur - d'occuper une place très faible et marginalisées dans l'Eglise: et même, notre vie n'est pas toujours bien comprise. Mais nous ne cherchons à convaincre personne, parce que l'amour ne peut être justifié. Nous sommes ici pour un dessein particulier d'amour de la part de Dieu: sans aucun mérite de notre part, Il nous a appelés et nous nous sommes laissé séduire par lui».

Confessant la conscience des limites et des faiblesses de chaque moine, le Père Dupont a cependant assuré que «nous appuyant sur la Parole de Dieu, nourris par l'Eucharistie quotidienne et obéissant à l'Esprit Saint, nous est donnée la grâce non seulement de servir Dieu, mais d'adhérer à Lui. Et en Dieu nous sommes proches de tous les hommes sur terre, en particulier ceux qui cherchent, qui luttent, qui souffrent. L'amour répandu dans nos cœurs embrasse le monde entier, et notre solitude s'ouvre à une communion universelle» et « de façon particulière, nous vivons un lien profond avec le Peuple de Dieu et ses pasteurs».
Enfin, le prieur a voulu assurer le pape «l'appui par la prière», la «soumission dévouée» et l'«affection filiale», lui manifestant aussi les salutations du ministre général de l'ordre et des religieuses.
(© L'Osservatore Romano, 10 - 11 Octobre 2011)

* * *

-> A revivre en intégralité sur KTO, ou en VO sur le site News.va


Les anges gardiens: qui a dit que c'était ringard? De quelles poubelles parle-t-on?