Terrorisme mental et intimidation

La pâle "prière" du cardinal Vingt-Trois a fait sortir le loup médiatique de sa tanière 


Comme on le voit sur cette capture d'écran sur le moteur de recherche Google, le choeur des vierges est unanime, et il faudrait un grand courage (et aucun sentiment d'infériorité culturelle, voire de culpabilité) pour y répondre.

Malheureusement, les ecclésiastiques n'ont pas tous une étoffe de héros.
L'interviewe de Mgr Podvin, porte-parole de la CEF, par une certaine WB, sur Europe 1, en est un triste exemple: www.europe1.fr

Donc, s'ils n'ont pas le courage de le dire, disons-le à leur place: non seulement l'Eglise a le droit (curieuse question, dans une prétendue démocratie) d'intervenir dans le "débat" de société, mais elle en a le devoirabsolu.
Si tant est qu'il y ait matière à "débat", ce dont je ne suis pas convaincue.
Débattre, dans ce cas, c'est faire des pas en direction du contradicteur, pendant que celui-ci consolide sa position. Je renvoie à ce texte de Mgr Negri, que j'ai traduit récemment: L'Eglise du dialogue, et l'Eglise des martyrs (1)

Je remarque aussi que l'argument massue assénée au malheureux Mgr Podvin au cours de l'interviewe (vers 4'30") est: selon les sondages, 65% des français sant favorables au mariage des homosexuels.
Je demande expressément à voir:
 d'une part, la réalité de ce sondage, et aussi, le cas échéant, la façon dont la question a été formulée. Enfin, la réalité du chiffre
Rappelons qu'une information datant du début du mois, et reprise par l'AFP, faisait état d'une consultation des écossais où 64% des gens ayant répondu se disaient favorables au mariage gay (tiens! c'est un rapport de force qui semble plaire). Vérification faite dans la presse écossaise, c'était 64% CONTRE (cf. L'Ecosse prête à légaliser le mariage gay).

(1) "...L'ecclésiastique a été très loin dans la tentative d'assumer la position laïque, mais le laïc n'a pas bougé d'un pouce à partir de sa position de départ".
...
"
Si tout ce travail de rencontre et de dialogue avec les non-croyants rend de moins en moins claire l'identité de l'Église et sa mission, on peut se demander si toutes ces tentatives sont objectivement utiles".

 

Les commentaires sont fermés.