Vous Ítes ici: Articles  

LES JMJ, UN WOODSTOCK CATHOLIQUE: IL FAUT OSER!!
 

C'est pourtant le rapprochement que tente de faire ici et là la presse progressiste. Le blog américain Creative Minority, relayé par Religion en libertad dénonce (et démonte), données chiffrées, et humour, à l'appui, la grossière désinformation. (4/8/2011)




 

Carlota m'écrit:
"Les JMJ, un Woodstock catholique: c’est ce qu’une certaine presse veut faire croire. Religión en Libertad et www.creativeminorityreport.com démontent bien évidemment la grossière désinformation".




 

Le festival « d’art et musique » de Woodstock, qui a eu lieu du 15 au 18 août 1969, est resté dans l’imaginaire progressiste comme une grande congrégation de paix, d’amour et bringue libératrice (bien arrosée de drogues et d’alcool, bien sûr). Cela a été la consolidation liturgique de mai 68, avec 300 000 participants sur un terrain du comté de Sullivan, dans l’état de New York. Cette génération est celle qui aujourd’hui domine le monde de la culture et de la distribution artistique, et ainsi Ang Lee, après avoir filmer de rudes et sensibles cow-boys homosexuels, a sorti en 2009 « Taking Woodstock » en récupérant « ces merveilleuses années ».

Et pour cela, jusqu’en Espagne, quand la presse “progressiste” (de gauche comme de droite) tente de faire cadrer dans leur représentation les masses de jeunes heureux des JMJ, ils essaient de réduire ces journées à « un Woodstock catholique ».
Cependant il y a des différences significatives que le blog Creative Minority Report a montré en faisant une comparaison avec les JMJ de Sydney. (ndt: dans une logique très nord-américaine du chiffre qui nous fait rire nous Européens car évidemment les différences ne s’arrêtent pas que là ! Mais ce n’est pas une mauvaise idée d’utiliser les armes de l’ennemi!):




 
Woodstock: 6.000 patients furent pris en charge par du personnel médical à la suite du concert-orgie
JMJ de Sydney 2008: 191 pèlerins se présentèrent dans la zone d’assistance médicale. Il faut souligner qu’ils s’y présentèrent en se déplaçant d’eux-mêmes à pied et non pas portés par des amis dopés au LSD.
Woodstock: un diagnostic commun, une surdose de drogues
JMJ de Sydney: le plus commun consistait à diagnostiquer des foulures, torsions, une petite affection ou quelques cas d’asthme.
Woodstock: une devise très chanté: "Ne prends pas de l’acide marron".
JMJ de Sydney: ce qui a été le plus chanté c’est "Bene, Bene, Bene, oi, oi, oi!!!!
Woodstock: trois morts; un pour une surdose d’héroïne, un autre pour une rupture d’appendicite, et la troisième quand un type s’est mis dans un champ et s’est fait renversé par un tracteur.
JMJ de Sydney: Zéro mort
Woodstock: Deux des invitants, Janis Joplin et Jimi Hendrix, sont morts peu de temps après l’évènement (en moyenne treize mois – ndt Janis Joplin d’une surdose d’héroïne et Jimi Hendrix dans des circonstances douteuses dans son hôtel. Ils avaient tous les deux environ 27 ans)
JMJ de Sydney: BenoitXVI, l’invitant a aujourd’hui 84 ans.
Woodstock: On a réalisé trois trachéotomies. On a du mal à comprendre comment un concert de musique de jeunes peut conduire à cela.
JMJ de Sydney: Par miracle il n’y a eu aucune trachéotomie. Cela semble incroyable qu’on puisse réunir tant de monde (Ndt plus de 200 000 personnes, je crois) sans trachéotomie.
Woodstock: Après le festival il y a eu 80 plaintes de déposées en rapport avec Woodstock
JMJ de Sydney: Aucune plaine. Ou alors peut-être un curé progressiste et dissident, demandant sans succès l’ordination des femmes.
Woodstock: 400 festivaliers ont affirmé avoir souffert d’un « mauvais voyage » avec le LSD
JMJ de Sydney: Personne n’a affirmé avoir fait un voyage, ni bon, ni mauvais, avec le LSD
Woodstock: Les Soeurs du couvent voisin de Saint Thomas ont distribué 30.000 sandwiches aux jeunes dopés qui avaient oublié de manger.
JMJ de Sydney: c’est incroyable mais tous les participants ont pensé à manger et ont réussi à le faire avec leurs propres moyens.



On se voit à Madrid | Otto de Habsbourg: des funérailles d'Empereur