Vous Ítes ici: Articles  

JMJ ET "INDIGNADOS" DE MADRID
 

Et si Benoît XVI profitait aussi de cette occasion unique de s'adesser aux indignés? Mais sauront-ils l'entendre? (8/8/2011)




 



 

Pour le moment, on nous fait croire que les manifestants de la Puerta del Sol vont mener la vie dure au Pape, et aux jeunes participants aux JMJ.
Carlota me dit qu'on annonce une grève du métro le 18 août (jour d'ouverture des JMJ) puis les 20-21 - officiellement pour des revendications salariales.
Et que les "indignés" occuperont les collèges où logeront les jeunes des JMJ.
Et si l'on renversait la situation?
Et si l'on prenait le pari que le Saint-Père allait profiter de cette occasion unique (les indignés, justement) de parler aux jeunes qui ne sont pas les JMJistes, autrement dit les "nantis" et les déjà convaincus, mais aux autres?
Ne pourrait-on pas voir dans cette coïncidence entre les manifestations madrilènes et les JMJ quelque chose du plan de Dieu - même si, c'est plus que probable, nous ne saurons rien des suites?

C'est cet article paru sur le site Vatican Insider qui m'inspire cette conviction.




 

A part les jeunes catholiques croyants, l'espoir du Cardinal Rylko (président du Conseil Pontifical pour les laïcs) est la recherche d'un dialogue possible avec les non-croyants lors des JMJ: comment rendre même les non-croyants plus proches des Journées Mondiales de la Jeunesse: " Le Saint-Père voudrait que tous les jeunes, à la fois ceux qui partagent notre foi en Jésus-Christ, ceux qui hésitent, ceux qui ont des doutes et ne croient pas en Lui, puissent vivre cette expérience, qui pourrait être essentielle pour leur vie: l'expérience du Seigneur ressuscité et vivant, et son amour pour chacun d'entre nous" .
Dans ces 25 ans d'histoire, les journées se sont révélées des instruments d'évangélisation de la jeunesse d'une efficacité extraordinaire, dont les principaux acteurs sont - justement - les jeunes eux-mêmes. Le bienheureux Jean-Paul II aimait appeler les JMJ des "laboratoires de la foi des jeunes "

La protestation des Indignados
--------------
De la proposition et de l'espoir d'une grande fête de la foi, à la colère d'une génération, espagnole et européenne, qui se sent de plus en plus exclue, sans rôle dans la société contemporaine: le mouvement, qui traverse le Vieux Continent, lance un message aux pouvoirs politiques et économiques pour élargir aux jeunes générations la possibilités de grandir et de devenir des adultes: emploi, recherche, liberté, certitude d'un avenir.
La scène des JMJ sera pour eux une occasion unique pour raviver leur colère, et ils préparent une série d'actions démonstratives lors de la visite de Benoît XVI, entre le 18 et le 21 août.

Aujourd'hui, le site Internet du journal El Pais (ndt: gauche!) parle des initiatives des Indignados: elles seront sensationnelles et spectaculaires, mais respectueuses envers le pape (ndt: c'est de l'angélisme pur et simple). En particulier, les manifestants organiseraient un "Chemin de Croix revendicatif", l'installation de points d'information aux endroits où les pèlerins se rassembleront, et une manifestation en même temps que la messe prévue Plaza de Cibeles, qui inaugurera les JMJ.

Les Indignados, écrit le journal espagnol, ont également contacté les membres d'autres associations, laïques et féministes, qui critiquent la visite du pape, avec l'objectif d'"unir leurs forces" pour organiser ces manifestations.
Le 2 août, la police espagnole a évacué les campements des indignados dans la capitale, l'un sur l'emblématique Puerta del Sol et l'autre dans le centre de la capitale. Les manifestants avaient protesté, disant que l'opération avait pour but de "nettoyer" la place pour la visite de Benoît XVI, lançant des ballons, des bulles de savon et des avions en papier (ndt: vraiment?).




JMJ: la lettre de l'archevêque d'Oviedo | Les nantis des JMJ