Vous Ítes ici: Articles  

COUVERTURE MÉDIATIQUE DES JMJ
 

Le cardinal Rouco Varela aux journalistes: "Soyez fidèles à la réalité" (17/8/2011)




 

S'adressant aux journalistes qui suivent les Journées Mondiales de la Jeunesse - plus de 4800 accrédités - l'archevêque de Madrid, le cardinal Antonio Maria Rouco Varela, leur a adressé l'invitation à "être fidèles à la réalité", indépendamment de leurs opinions et des orientations de leurs journaux, parce que "cela devrait être la base du travail d'un journaliste".
Le cardinal, inaugurant ce matin la salle de presse des Journées Mondiales de la Jeunesse, a rappelé que la rencontre avec Benoît XVI de la jeunesse du monde exprime la "visibilité de l'Eglise comme présence vivante du Christ" et en tant que telle "est une aide à mieux vivre la foi."
Le responsable de la communication pour les JMJ a rappelé que "pour beaucoup de gens qui ne pourront pas être présents à Madrid, les professionnels des médias seront des médiateurs fondamentaux de pour cela, ils doivent ressentir la responsabilité d'une information correcte"
(d'après Sir)




 

On espère que le cardinal Rouco Varela sera au moins en partie, entendu.
Pour l'instant, les medias sont dans l'expectative, car ils savent que s'ils veulent garder un minimum de crédibilité, ils ne peuvent pas faire l'impasse sur une foule de plus d'un million de jeunes attendus à Madrid (les chiffres valsent dans les deux sens, c'est une moyenne).
Ils "couvrent" donc plutôt amplement.
Le ton oscille entre condescendance amusée, et volonté délibérée de noyer l'évènement sous l'anecdote, y compris sordide (cf. belgicatho.hautetfort.com/).
Pour le moment, c'est la "polémique" (dans le sens que la novlangue donne à ce mot) autour des coûts, et ce matin, une tentative éventée d'attentat (on nous avait fait le coup à Londres) par un pauvre malade, un catholique "extrêmiste" mexicain qui voulait s'en prendre aux vertueux "Indignados"

Exemple:
----------------
Hier soir, sur Europe 1, dans la tranche d'informations 18h-20h, l'insupportable Pierre Thivolet avait invité - quelle surprise! - le "spécialiste" des religions Odon Vallet. (à réécouter ici, entre 15' et 25'). Si Carlota n'était pas partie pour Madrid, et si elle l'avait écoutée - chose hautement improbable! - elle aurait avalé sa souris!
Il se trouve que le même Odon Vallet avait déjà donné son avis au moment des JMJ de Sidney, en juillet 2008, et comme j'ai une mémoire convenable, et surtout, commence à disposer de pas mal d'archives, je n'ai pas oublié ce qu'il avait dit alors. Il a juste retouché un tout petit peu son texte (benoit-et-moi.fr/2008-II/).

Hier, il a répété qu'à l'inverse du "charismatique" JPII (décidément, un bon Pape est un Pape mort!), Benoît XVI (vers 23') avait l'habitude, comme professeur, de d'adresser à des "séminaristes", concédant du bout des lèvres qu'il a "un peu progressé depuis Cologne", car à l'époque, il ne savait pas communiquer avec les jeunes!!
Je préfère ne pas commenter, car je serais obligée d'employer des mots qui ne cadrent pas avec le ton de ce site, et ne font pas partie de mon vocabulaire courant.
Je vais juste m'offrir le plaisir de conseiller à mes lecteurs de relire ce message du FC datant de 2008:
http://archives.leforumcatholique.org/..
Je sais, ce n'est pas gentil du tout, et certains n'avaient pas aimé. Mais ça fait du bien!
-------------------
A propos, voici ce que les JMJ inspirent aux blogueurs hébergés par le Nouvel Obs! Consternant, et surtout, haineux.




 



Frénétique campagne du lobby pro-euthanasie | Ce que le Pape disait aux jeunes