Vous Ítes ici: Articles  

LE PAPE DANS LA TEMPÊTE
 

Après l'épisode de l'ouragan lors de la veillée de samedi, le beau commentaire de Frédéric Mounier, sur son blog de la Croix, qui dément une méchante rumeur (21/8/2011)




 



 

Comment le pape tient bon dans la tempête
Frédéric Mounier, La Croix
(Source)
-----------
Un énorme orage a balayé ce samedi 20 août au soir l’immense aéroport madrilène de Cuatro Vientos, où se déroulait la veillée des JMJ, avec un million et demi de jeunes.
Pris dans la tempête, Benoît XVI a fait front de manière très significative. Alors que les éléments s’acharnaient contre lui, le trempant des pieds à la tête malgré la protection dérisoire de quatre parapluies difficilement brandis par son entourage, le pape a tranquillement cessé de lire son discours, tout sourire, manifestement serein. Et il a attendu… bien déterminé à rester, comme l’a confirmé, le lendemain, le P. Lombardi

Face à lui, la foule a continué à chanter, pas toujours consciente du caractère irréel de l’épisode qui se jouait sur le podium : un pape pris dans la tourmente, et les organisateurs d’un des plus grands rassemblements de la planète pris au dépourvu. Peut-on arrêter une telle veillée ? Le jeune public n’était-il pas menacé par la toujours possible chute des installations ?
Minute après minute, l’orage a sauvagement balayé la scène. Et Benoît XVI a donné l’image d’un homme serein, et surtout confiant. Un autre se serait inquiété, ou précipité à l’abri. Lui, non. Comme mystérieusement remis, donné.. Tandis que son entourage hésitait sur la conduite à tenir.

L’observateur se souvient alors des tempêtes récentes essuyées par ce pontificat : discours de Ratisbonne, crise des abus sexuels, crise du préservatif, crise de la petite fille de Recife, crise de Pie XII… Durant tous ces épisodes, l’entourage du pape affirmait, contre toute attente, que celui-ci, conscient des enjeux et des difficultés, conservait toutefois sa sérénité. Lentement, mais sûrement, les mesures, textes et décisions nécessaires ont été prises. Souvent dans une certaine cacophonie, et dans l’improvisation des différentes composantes de son entourage. Sans oublier une large incompréhension médiatique.

Ce samedi soir de tempête, en quelques minutes, comme dans une parabole du pontificat, on a compris ce qui anime fondamentalement le pape : il l’a dit aux jeunes, avant de les quitter, une fois la tempête apaisée : « Souvenez-vous que, comme le Christ, et avec lui, vous pourrez toujours affronter les orages de la vie. »




 

Je sais gré à Frédéric Mounier, qui était lui aussi témoin direct, de cette mise au point, alors que le site du Figaro a osé titrer:
JMJ: fin de l'orage, le pape réapparaît (cf http://www.lefigaro.fr/ ):
"Des pompiers étaient arrivés sur place, et le pape avait disparu. "Il a quitté son siège et des pompiers se sont approchés pour vérifier la stabilité des installations", a constaté le correspondant du Figaro, Jean-Marie Guénois."
--------------------

Bien entendu, le Saint-Père est parti à un certain moment, peut-être pour changer de soutane (car la sienne était trempée), et de toutes façons pour revêtir le "piviale" qu'il porte lors des adorations eucharistiques. Au plus fort de l'ouragan, il est resté stoïquement assis, et le P. Lombardi a souligné qu'il a dit: je veux rester avec les jeunes.

Heureusement, désormais, les agences et autres grands médias ne sont plus les seuls à faire l'information, et cela est apparu de manière criante à l'occasion de ces JMJ. Ce sont les blogs, s'appuyant sur les medias du Vatican, qui ont fait le gros du travail.

Certes, les grands esprits objecteront que tout cela n'est pas bien grave, mais je n'y vois pas moins l'intention malicieuse de présenter le Pape (qui s'est dépensé au-délà de l'humain, durant ces 4 jours caniculaires) comme quelqu'un qui se défile: en gros, le capitaine qui abandonne le navire en cas de tempête.

On peut lire aussi cet autre billet de Frédéric Mounier: Ce pape qui ne joue pas le pape.
Et des commentaires (pas tous), qui découvrent, six ans après, que finalement, la terre est ronde! En attendant la prochaine bourrasque...




La veillée de Cuatro Ventos | JMJ: JL Restàn (1)