Vous Ítes ici: Articles  

LES JMJ ET LEUR COUVERTURE MÉDIATIQUE MONDIALE
 

Très intéressant, ce qu'en a dit la presse arabe. Deux articles en espagnol traduits par Carlota (30/8/2011)

Même s’il s’agit de statistiques ou de focalisation sur tel ou tel journal, c’est peut-être intéressant à évoquer. Il reste à savoir bien sûr qui lit vraiment ces dépêches et quelles sont leurs capacités de pénétration au niveau des habitants notamment dans des pays étrangers très éloignés de la tradition catholique…




Des statistiques

L’université de Navarre a fait un étude chiffrée sur les informations transmises relatives aux JMJ (texte complet ici)

Elle a notamment comptabilisé 54 000 dépêches et 108 pays qui ont parlé de l’évènement dont l’Arabie Saoudite. 30 000 furent publiées par les medias espagnols, ce qui est logique d’autant qu’ils servaient aussi toute l’Amérique hispanophone; 12 600 provenaient du reste de la presse européenne, 6 200 d’Amérique Latine, 3600 des Etats-Unis et du Canada (heureusement que les hispaniques pouvaient avoir autrement les informations !), 2000 d’Asie, 400 d’Océanie, et 200 d’Afrique. L’on peut noter notamment 4 dépêches saoudiennes, 1 soudanaise, 42 cubaines.

En Europe au mois d’août, 40% des dépêches était lié aux JMJ madrilènes, contre 36 % en Amérique latine. Le pays européen le plus prolixe sur le sujet a été les Pays Bas (61%) suivi de l’Autriche (57%), l’Italie (49%), l’Allemagne (46%), et les moins bavards ont été le Royaume - Uni (18%) et la Norvège (11%).

L’impact a été 3 fois plus important que pour la dernière visite du Pape à Barcelone, et 1,3 fois que pour la béatification de Jean-Paul II.

L’étude donne aussi par journaux espagnols d’importance nationale le nombre de dépêches (ce qui ne veut pas dire qu’elles soient forcément toutes favorables). Elle précise que 80% des journaux espagnols ont donné une couverture plus grande aux JMJ qu’aux manifestations anti-JMJ sauf notamment le País (mais l’on s’en serait douté !). Le document étudie aussi la couverture journalistique selon les évènements des JMJ et même par rapport aux Stations du Chemin de Croix.

L’auteur principal de l’étude, Francesc Pujol, professeur de Science de l’Économie et des Entreprises, à l’Université de Navarre, souligne que les JMJ ont été un excellent ambassadeur pour présenter Madrid et l’Espagne au monde, contribuant à rétablir en partie l’image économique détériorée du Pays.




Dans la presse arabe

Luis Antequera dans son bloc parle des JMJ dans la presse de certains pays arabes (extraits traduits - original complet ici).

* * *

Ne vous êtes-vous pas interrogé à un moment donné sur l’impression qu'’un évènement d’une telle importance pour nous, comme les JMJ, pouvait laisser dans un environnement aussi étranger à lui que peut l’être celui du monde arabe ?

Eh bien moi, je me le suis demandé, ce qui m’a conduit à chercher sur ce réseau incommensurable qu’est internet les traces que l’évènement aurait pu laisser. Ce qui est sûr c’est qu’il n’y a pas beaucoup de médias arabes qui ont des pages accessibles à un lecteur européen, surtout en anglais, et un en français (ndt: le problème est de savoir le pourcentage de lecteurs de ces médias en langue étrangère par rapport aux nombres des lecteurs de journaux et au non lecteurs de journaux du pays concerné…- C’est néanmoins intéressant, d’autant que bien des médias européens ont failli à leur mission d’information objective).

J’en ai trouvé plus d’une vingtaine, pour finalement en tirer la conclusion que je pensais tout d’abord tirer : dans les médias arabes le silence sur l’évènement est la norme générale. Ce qui n’empêche que ma recherche a eu quelque résultat et c’est d’autant plus curieux.

L’Arab News d'Arabie Saoudite se montre impressionné par les conditions climatiques dans lesquelles a eu lieu l’événement. Ainsi après avoir mis en titre: « Un million [de jeunes] affrontent d’insupportables températures pour participer à la veillée du Pape », il informe que les pompiers dispersaient de l’eau sur les participants avec des lances, par une température atteignant les 40 degrés Celsius. Il ajoute que « malgré l’incommodité, la scène de l’aéroport des Quatre Vent » était festive et colorée, avec des pèlerins dans un arc en ciel de chapeaux dansant, chantant et agitant leurs bannières nationales. Le journal commet des erreurs dans sa chronique, comme dire qu’il s’agit de la troisième édition des JMJ au lieu de la troisième de Benoît XVI. De l’évènement il dit qu’il « a l’aspect d’un voyage en camping avec un concert de rock qui dure une semaine, avec des groupes de pèlerins vêtus de leurs drapeaux qui déambulent par les rues d’un Madrid qui autrement seraient vides, pour participer à des sessions de prières, des messes, des rencontres culturelles et des évènements avec le Pape.
Curieusement, il a consacré beaucoup d’espace à la nomination annoncée par le Pape de Saint Jean d’Avila comme docteur de l’église, expliquant même en quoi consiste une telle catégorie. Et bien évidemment comme la majorité des médias mondiaux il se fait l’écho des désordres produits par des jeunes que quelques uns ont appelés laïcs comme s’il n’y avait pas des milliers de laïcs parmi les pèlerins participants aux JMJ.

Le Golf Times du Qatar pour sa part, titre « Le Pape appelle les jeunes à propager l’Évangile » et dans le texte il informe : « Le Pape Benoît XVI a demandé expressément à un million et demi (ndt: les derniers chiffres de la police pour le dimanche, entre les jeunes dans l’enceinte des Quatre Vents et les personnes accueillies à l’extérieur, seraient de trois millions de participants) à une messe dominicale dans un aérodrome, à propager l’Évangile aux autres au cours du dernière jour de la visite papale dans la capitale espagnole marquée par les protestations violentes ». Il ajoute dans la suite : « Des centaines d’Espagnols, y compris des prêtres sont descendus dans la rue pour protester contre le coût de l’accueil d’un évènement religieux privé ». Il s’est centré particulièrement sur un message du Pape : « Le Pape a dit que les pèlerins originaires de 193 pays ils leur avait été donné l’extraordinaire tâche d’être des missionnaires du Christ dans d’autres pays pleins de jeunes à la recherche de meilleures valeurs » ; De même qu’en ce qui concerne la partie du message que le Pape n’a pu lire aux Quatre Vents à cause de l’orage où il faisait une « vieille critique de la légalisation en Espagne du mariage gay et de l’avortement » en expliquant : « L’Espagne est devenu le troisième pays du monde à légaliser le mariage gay en 2005 et le Premier Ministre José Luis Rodríguez Zapatero a donné des facilités aux femmes pour mettre fin à des grossesses non désirées en 2010 » (ndt: contrairement aux idées reçues les pays de l’Islam n’ont pas forcément une législation anti-avortement, et aucun pays ne l’interdit). Le journal se montre également impressionné par les conditions climatiques survenues la nuit où a commencé la veillée, - peut-être est ce pour cette raison que ce n’est pas par hasard qu’il explique ce que signifie « Cuatro Vientos », de la résistance du Pape et des pèlerins, et de ce qui est arrivé dans l’une des tentes : Une des dix-sept tentes dressées pour l’adoration de l’Eucharistie, dans laquelle les fidèles adorent le saint sacrement, s’est effondrée, blessant sept jeunes qui furent transportés à l’hôpital dont une jeune fille qui a eu une jambe cassée ».

L’Oman Observer de son côté ne fait écho qu'à la détention du Mexicain qui voulait faire un attentat contre les manifestants anti-pape. Il a ajouté que « le journal El País a dit que la police n’avait aucune preuve de ce que le suspect était capable de réaliser un attentat, mais elle voulait éviter y compris la possibilité d’une attaque manquée qui aurait produit la panique (ndt l’intéressé un Mexicain de 24 ans a été remis en liberté par le juge dès le 18 août, mais avec obligation de parution deux fois par jours au commissariat. Le jeune a déclaré qu’il avait fait une blague de mauvais goût, en écrivant des menaces sur un blog).

L’auteur cite ensuite le Daily Star libanais en précisant la position particulière du Liban dans le monde arabe compte tenu du fort pourcentage de Chrétiens (et pour ma part je n’ai pas pu consulter L’Orient Le Jour francophone dont les articles sont consultables en payant, la date passée).

* * *

Luis Antequera conclut en s’étonnant du bruit médiatique concernant les incidents de la Puerta del Sol et il demande à tous les « papophobes » de remercier le Pape car s’il ne s’était pas agi de lui, les quelques manifestants ne seraient jamais apparus dans les médias mondiaux et ne l’auraient même pas imaginer dans leurs rêves les meilleurs.

* * *
J’espère, quant à moi, que les jeunes JMJistes en provenance de pays musulmans ou des pays où il ne fait pas forcément toujours bon vivre quand on est catholique (et c’était d’autant plus émouvant de croiser dans les rues madrilènes, des petits groupes de jeunes accompagnés de religieux, en provenance de ces pays-là), faute d’avoir des articles avec des photos dans les journaux de leurs pays, auront pu avoir un souvenir de la première équipe de jeunes qui portait la Croix depuis la Plaza Colón, le 19 août dernier. Cela avait bien plus de valeurs que certains chiffres.




Joseph Ratzinger et la nouvelle évangélisation | Protestations d'Allemagne contre le Pape: Pschitt!