Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Miscellanées La voix du Pape

Miscellanées


La voix du Pape Livres BenoÓt en France L'année Saint-Paul

Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Droits de l'homme, Loi naturelle

Discours du 10 décembre (anniversaire de la déclaration de l'ONU)

Il y a aujourd'hui soixante ans, le 10 décembre, l'Assemblée générale des Nations Unies, réunie à Paris, adopta la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui constitue encore aujourd'hui un très haut point de référence du dialogue interculturel sur la liberté et sur les droits de l'homme.
La dignité de chaque homme n'est vraiment garantie que lorsque tous ses droits fondamentaux sont reconnus, protégés et promus.

Depuis toujours l'Église réaffirme que les droits fondamentaux, au-delà des différentes formulations et des poids variés qu'ils peuvent revêtir dans les diverses cultures, sont une donnée universelle, parce qu'inhérente à la nature même de l'homme.

La loi naturelle, écrite par le Créateur dans la conscience humaine, est un dénominateur commun à tous hommes et à tous les peuples, elle est un guide universel que tous peuvent connaître et sur la de base de laquelle tous peuvent s'entendre. Les droits de l'homme ont, par conséquent, leur fondement ultime en Dieu créateur, qui a donné à chacun l'intelligence et la liberté. Si on fait abstraction de cette solide base éthique, les droits humains restent fragiles parce que dépourvus de fondement solide.

La célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration constitue par conséquent une occasion pour vérifier dans quelle mesure les idéaux, acceptés par la majorité de la communauté des Nations en 1948, sont aujourd'hui respectés dans les différentes législations nationales et, plus encore, dans la conscience des individus et des collectivités. Indubitablement un long chemin a été déjà parcouru, mais il en reste encore un long trait à compléter : des centaines de millions de nos frères et soeurs voient toujours menacés leurs droits à la vie, à la liberté, à la sécurité; l'égalité entre tous et la dignité de chacune ne sont pas toujours respectées, tandis que de nouvelles barrières sont élevées pour des raisons liées à la race, à la religion, aux opinions politiques ou à d'autres convictions.

Que ne cesse pas, par conséquent, l’engagement commun à promouvoir et mieux définir les droits de l'homme, et que s'intensifie l'effort pour en garantir le respect. J'accompagne ces voeux avec la prière pour que Dieu, Père de tous les hommes, nous concède de construire un monde où chaque être humain se sente accueilli avec une pleine dignité, et où les rapports entre les individus et entre les peuples soient réglés par le respect, le dialogue et la solidarité.

À tous ma Bénédiction.

Texte complet en italien ici.
http://magisterobenedettoxvi.blogspot.com/
Ma traduction

Version imprimable

Culture et religion en dialogue Redonner son sens à NoŽl