Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Miscellanées L'année Saint-Paul

Miscellanées


La voix du Pape Livres Benot en France L'année Saint-Paul

Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

3 septembre: le chemin de Damas

La conversion de Paul

La conversion de Paul

Le Caravage, Santa Maria del Popolo, Rome


Lire la catéchèse en entier:
http://www.vatican.va/holy_father/...ben-xvi_aud_20080903_fr.html

Résumé du Saint-Père

Nous méditons aujourd'hui sur l'expérience que saint Paul a faite sur le chemin de Damas, communément appelée sa conversion.
On peut se demander comment s'explique le changement qui s'est alors opéré en lui.
Les témoignages de l'Apôtre sur l'événement sont constamment centrés sur la figure même de Jésus Christ. Il s'agit donc essentiellement d'une rencontre de ‘personnes', alors que les ‘idées' jouent un rôle secondaire.
Paul vit la gloire de Dieu briller sur le visage du Christ. Il faut se garder d'interpréter cet événement avec des catégories purement psychologiques. Ce dont nous pouvons être assurés sur le plan historique, c'est que ce qui s'est passé sur le chemin de Damas a eu une influence déterminante, tout à fait positive et féconde, sur le reste de la vie de Paul. Il y a fait l'expérience d'une rencontre personnelle avec Jésus ressuscité et il a mûri une conviction qui a retourné son existence.

Ce qui doit demeurer comme un point lumineux à nos yeux, c'est qu'il n'est pas possible de parler de conversion au christianisme sans mettre au premier plan la personne de Jésus Christ. C'est lui qui définit notre identité de chrétiens.

Synthèse de VIS

[La conversion] advint au début des années 30 de notre ère, durant une période de persécution de l'Eglise primitive. Elle constitua un épisode décisif de la vie de saint Paul.

On dispose de deux sources pour comprendre ce qui se produisit, le plus connu étant le récit de Luc dans les Actes, qui parle de la lumière tombée du ciel, de la chute de Paul, de sa cécité. "Le Christ ressuscité lui apparut comme une lumière vive qui, s'adressant à Paul, transforma sa pensée et sa vie même... Cette rencontre, qui est au coeur du récit de Luc, modifia radicalement sa vie au point qu'on peut parler d'une réelle conversion". Puis le Saint-Père a indiqué que les épîtres mêmes constituent la seconde source. Allant à l'essentiel, elles ne fournissent pas de détails sur les circonstances de l'évènement: "Tout le monde savait que le persécuteur était devenu un fervent apôtre du Christ, non par réflexion mais à la suite d'un fait violent, la rencontre avec le Ressuscité en personne".

Le Pape a alors souligné que plusieurs écrits de Paul établissent que l'apparition du Christ fut le fondement de tout son apostolat et de sa nouvelle vie, même s'il ne considérait pas l'évènement comme une conversion proprement dite. La raison est très claire, a expliqué Benoît XVI, "la transformation de son existence ne fut pas le fruit d'un processus psychologique, d'une évolution de la réflexion intellectuelle et morale... Elle fut causée par la rencontre avec Jésus-Christ...et la conversion de saint Paul ne peut s'expliquer autrement. Les analyses de l'esprit ne sauraient éclairer et résoudre le problème. La clef pour comprendre l'évènement se trouve dans la rencontre même".
Pour les chrétiens, a ajouté le Pape, le christianisme "n'est pas une nouvelle philosophie, une nouvelle morale. On n'est chrétien que si l'on rencontre le Christ, même s'il ne se manifeste pas de manière aussi éclatante qu'avec Paul dont il fit l'Apôtre des nations. Nous pouvons rencontrer le Christ en lisant l'Ecriture, en priant, en participant à la liturgie de l'Eglise, toucher le coeur du Christ en sentant qu'il touche le notre. C'est cette relation personnelle, cette rencontre avec le Ressuscité, qui fait de nous de véritables chrétiens", a conclu Benoît XVI.

Version imprimable

10 septembre: L'Apostolat de Saint-Paul 27 aot: les voyages de saint-Paul