Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Le Pape et l'immigration clandestine

Le post-angelus du 31 août

Très souvent, on prête au Pape des intentions qu'il n'a pas, et on omet volontairement de nous informer sur ce qu'il a vraiment dit. Surtout quand l'idéologie n'est pas loin.
C'est là qu'il est important de revenir au texte original.

C'est le cas sur le sujet sensible de l'immigration (lors d'un dernier angelus, il a appelé notre attention sur la résurgence du racisme, et certains se sont empressés de récupérer ses propos, les appliquant à la situation de l'Italie, s'agit-il ici d'une réponse?), où il nous appelle, évidemment, à la bienveillance et à la solidarité.
Il est dans son rôle.
Mais il ne sombre pas dans le "bonisme" de certains, et finalement, il semble que le maître-mot soit "responsabilité".
Car les pays dont sont originaires les migrants sont aussi rappelés à leur devoir envers leurs ressortissants.
Il semble donc que le Pape s'adresse tout autant aux dirigeants des pays d'émigration (pour éradiquer le mal à la source), qu'à ceux d'immigration (pour pratiquer l'accueil conforme à l'Evangile, dans le respect de chacun), et avec force. Le problème est: sera-t'il entendu? Et surtout, sera-t'il compris?

Traduction de son discours de post-angelus, d'après le texte en italien sur leblog de Raffaella: magisterobenedettoxvi.blogspot.com...

Au cours des dernières semaines l'actualité a enregistré l'augmentation des épisodes d'immigration irrégulière en provenance d'Afrique. Il n'est pas rare que la traversée de la Méditerranée vers le continent européen, vu comme un hâvre d'espérance pour échapper à des situations adverses et souvent insoutenables, se transforme en tragédie; celle qui s'est produite il y a quelques jours semble avoir dépassé les précédentes par le nombre élevé de victimes.

L'immigration est un phénomène présent depuis l'aube de l'histoire de l'humanité, qui a donc depuis toujours caractérisé les relations entre les peuples et les nations. Toutefois, l'urgence qu'elle est devenue aujourd'hui, nous interpelle et, tout en sollicitant notre solidarité, elle nous impose en même temps des réponses politiques efficaces.

Je sais que beaucoup d'instances régionales, nationales et internationales s'occupent de la question de l'immigration irrégulière: je leur adresse mon adhésion et mon encouragement, afin qu'elles continuent leur action méritante, avec un sens de responsabilité et d'esprit humanitaire.
Un sens de responsabilité dont doivent faire preuve également les Pays d'origine, pas seulement parce qu'il agit de leurs concitoyens, mais aussi pour supprimer les causes de l'immmigration irrégulière, et pour briser, aux racines, toutes les formes de criminalité qui leur sont reliées.
De leur côté, les Pays européens et, bien sûr, ceux qui sont des buts d'immigration, sont appelés à développer d'un commun accord des initiatives et des structures toujours plus adaptées aux necessités des immigrés clandestins.
Ces derniers, ensuite, doivent être sensibilisés à la valeur de la vie, qui représente un bien unique, toujours précieux, à défendre face aux risques graves auxquels ils s'exposent dans la recherche d'une amélioration de leurs conditions de vie et sur le devoir de la légalité qui s'impose à tous.
Comme Père commun, je ressens le devoir profond d'attirer l'attention de tous sur ce problème et de demander la collaboration généreuse des particuliers et des institutions, pour lui faire face, et lui trouver des solutions.
Que le Seigneur nous accompagne et rende féconds nos efforts !

Version imprimable

Le Pape cite "Oh when the saints.." Benot XVI en Afrique en mars prochain