Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Ingrid Betancourt chez le Saint-Père

C'est fait! Le reportage photos de Felici en dit pour le moment plus que les dépêches d'agence. (1er/8/2008)

Il me faut admettre que de telles scènes sont rares. Et elles ne sont pas destinées aux medias, puisque ce sont les images de Foto Felici.
L'expression du Saint-Père est à elle seule un régal. Il est content, et ça se voit.
Ne boudons donc pas notre plaisir
Quant à Madame Betancourt, avec un tout petit peu de malice, on pourrait dire familièrement qu'elle "sait y faire": c'est une charmeuse, ce qui n'est pas forcément un défaut.
On ne peut qu'espérer qu'elle est totalement sans arrière-pensée, qu'elle pense bien, et uniquement, au sort des otages, et qu'elle saura garder la réserve qui s'impose, et transmettre la grâce reçue, comme son visage le suggère.

Apparemment, elle n'était accompagnée que de sa mère, sa soeur, et ses neveux.
Voir ici: Fotografia Felici

Prcdent

Suivant

Un peu plus tard...


La lectures des commentaires sur les sites internet des grands journaux suggère que la cote de l'ex-otage des FARC n'est pas au plus haut, dans l'opinion publique. Faut-il rapprocher cette indifférence (ou cette lassitude) de la cathophobie ambiente, ou plutôt de son hyper-médiatisation lors de sa captivité, puis de sa libération? Difficile à dire.

Une dépêche de l'AFP relate la conférence de presse - prévue - tenue par I. Betancourt, après sa rencontre.

Selon l'agence italienne ASCA, elle a dit que "son objectif n'était pas nécessairement de se créer un espace dans l'arène politique (ndr: a-t'elle le choix?) mais de construire une équipe de personnes qui puisse aider à soulager la douleur des autres perssonnes, non seulement en Colombie, mais dans le monde entier".
Elle a raconté sa rencontre avec le Saint-Père en ces termes:
-----------------
"Cela a été une expérience extraordinaire. En le rencontrant, j'ai réalisé un rêve, il a écouté le récit de ma captivité"(...).
...
Depuis ma libération, je voulais le voir et l'embrasser", a poursuivi Mme Betancourt, qui a dû s'interrompre plusieurs fois sous le coup de l'émotion.

"Le pape porte en lui la douleur de ceux qui souffrent dans leur âme, celle de mes compagnons prisonniers en Colombie et je sais qu'il prie pour eux et pour la paix dans le pays", a-t-elle affirmé.

Avant de rencontrer Benoît XVI, "j'étais préoccupée par le protocole mais j'étais tellement émue que dès que je suis entrée je n'ai pas pu m'empêcher de l'embrasser", a-t-elle ajouté.
-----------------

Le reste est à lire ici: afp.google.com/...

Ailleurs , on lit:
Ingrid Betancourt a aussi indiqué avoir embrassé le pape qui l’a ensuite écouté raconter son histoire “en élevant la réflexion“ de façon à rendre son expérience “utile aux autres“.

J'aime bien.
Mais aussi, et j'aime moins:

“J’ai dans mon cœur des questions de type théologique. (..) En tant que catholique, je me pose par exemple la question de savoir pourquoi l’excommunication existe, pourquoi nous refusons la communion à certains de nos frères et de nos sœurs alors que, dans la Bible, Jésus à donné la communion à tout le monde, aux pécheurs et aux non pécheurs, à commencer par Judas“.
“Pourquoi refuser cette communion à ceux qui en ont finalement le plus besoin, nous tous les pécheurs, car c’est pour les pécheurs que Jésus est mort“,
a encore relevé cette divorcée-remariée sans préciser si elle avait évoqué directement cette question avec Benoît XVI.
...
Ingrid Betancourt a également fait part au pape de sa découverte, en captivité, du “trésor“ que représente la Bible qui est “un livre génial“. ...

-------------
Là encore, on ne peut pas être sûr que ses propos ne sont pas déformés par les medias, ou placés hors contexte.
Cela laisse quand même comme une impression de malaise.




Version imprimable

Le Pape et l'immigration clandestine (2) Dans les coulisses