Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Lecture de la Bible à la télévision

Une idée géniale de "communication" (5/10/2008)

Prcdent

Suivant


Ce dimanche matin 5 octobre, le pape a célébré dans la Basilique de Saint-Paul hors les murs la messe solennelle qui marquait le début du synode des évêques, réunis jusqu'au 26 octobre pour débattre sur le thème "la parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Eglise". C'est-à-dire, en fait, la lecture de la Bible.

Un peu plus tard, lors du rendez-vous habituel de l'Angelus, le pape n'a pas manqué de souligner la circonstance "providentielle" qui faisait débuter précisément ce soir, sur les ondes de la RAI, l'évènement sans précédent de la lecture en direct, et en continu de la Bible (Fin de semaine chargée pour Benoît XVI )

"Avec la Bible lue à la télévision, la parole de Dieu pourra entrer dans les maisons", a dit très simplement le Saint-Père.

"Ce soir, on verra se réaliser une remarquable initiative, promue par la RAI, sous le titre "La Bible nuit et jour". Il s'agit de la lecture en continu de l'intégralité de la Bible, durant sept jours et sept nuits, à partir d'aujourd'hui jusqu'à samedi prochain 11 octobre. Le lieu choisi est la Basilique romaine de la Sainte-Croix de Jérusalem, et les lecteurs qui se succèderont seront presque 1200, de 50 pays différents, en partie choisis selon des critères oecuméniques, mais beaucoup se sont inscrits librement".

"Cet évènement vient à point pour s'associer au synode des évêques sur la parole de Dieu, et je donnerai moi-même le coup d'envoi avec la lecture du livre de la Genèse, qui sera transmis ce soir à 19 heures sur la première chaîne de la RAI. La parole de Dieu pourra ainsi entrer dans les maisons pour accompagner la vie des familles et de personnes seules: une graine qui, si elle est bien accueillie, ne manquera pas de porter des fruits abondants"...

-----
Une initiative à méditer par l'Eglise de France, peut-être, qui est la seule à pouvoir mettre sur pied, chez nous, une opération de cette ampleur.

Regardant ce matin sur RAI 1 "A sua immagine", une émission qui est vaguement l'équivalent chez nous du "Jour du Seigneur", j'ai pu constater à quel point l'initiative suscitait là-bas de l'intérêt, et même commercial (pourquoi pas?) puisque le marché de l'édition s'en est naturellement emparé, ayant publié pour l'occasion des livres pédagogiques et de vulgarisation pour aborder la lecture de la Bible (une chose qui n'était peut-être pas nécessaire il y a quelque temps, mais admettons que les temps changent).
Si les intérêts convergent, le Seigneur ne peut que donner son accord...
Une idée géniale, en somme.

Le présentateur de "A sua immagine" n'a pas manqué de relever que c'était bien la première fois qu'un Pape faisait la promotion du prime time d'une chaîne de télévision. Bien sûr, qui aurait pu le faire, avant lui?
Mais aussi, qui a dit que ce Pape ne sait pas communiquer?
------

Pour le côté "people", l'agence italienne ANSA donne une idée de la liste des célébrités qui se sont associées à la lecture. Il n'est pas nécessaire de traduire:
---------------


Lettura bibbia: maratona record aperta dal Papa
-----------------------
ROMA - Dalla Genesi all'Apocalisse, per sei giorni e sette notti, senza interruzioni né commenti: è la Bibbia giorno e notte, la più lunga diretta televisiva mai realizzata dalla Rai per la lettura integrale di Antico e Nuovo Testamento, che la Basilica di Santa Croce in Gerusalemme a Roma ospiterà dalle 19 di domani alle 13:25 di sabato 11 ottobre. Una maratona da 139 ore (la prima e l'ultima in diretta su Raiuno, per intero su Rai Edu 2 sul satellite) che sarà aperta da Papa Benedetto XVI e conclusa dal Segretario di Stato, cardinale Tarcisio Bertone.

Il testo biblico (73 libri, per un totale di 1.141 brani e 800 mila parole) impegnerà 1.250 tra lettori e gruppi di lettori per un totale di oltre duemila persone, da più di 50 Paesi del mondo. Spetterà al Santo Padre (con un intervento registrato nel Palazzo Apostolico) leggere - in ebraico nella parte iniziale - l'incipit del Primo Libro della Genesi (1; 2, 1-4). A seguire Ilarion Alfeev, rappresentante del Patriarca ortodosso Alessio II. Poi tutti gli altri lettori: persone di ogni ceto e fede religiosa, uomini e donne di tutte le età, a partire dagli 11 anni.

Al testo della Genesi si alterneranno, tra gli altri, Roberto Benigni (nella prima ora), Giulio Andreotti, Ferruccio De Bortoli, l'ambasciatore di Israele presso la Santa Sede Mordecai Lewy. Il 6 ottobre, un minuto dopo la mezzanotte, a inaugurare la lettura dell'Esodo (in una sala attigua alla basilica) sarà Gad Lerner; nella stessa giornata i cardinali Cordes e De Giorgi, il sopravvissuto ad Auschwitz Piero Terracina, Nuccio Fava, Arrigo Levi. Il 7 ottobre, poco prima delle 8:30, arriverà sul leggio il cardinale Crescenzio Sepe, seguito dal regista Pupi Avati; nel pomeriggio Nicola Zingaretti, Paola Saluzzi e, subito prima della mezzanotte, il ministro Mara Carfagna.

Il ministro Claudio Scajola leggerà la Bibbia l'8 ottobre, poco dopo le 8; poi arriveranno Francesco Cossiga, Valentina Vezzali, Giorgio Assumma, l'allenatore della Lazio Delio Rossi, Omero Antonutti, il dg Rai Claudio Cappon; in serata Pietro Mennea, Massimo Lopez, Fabrizio Frizzi, Dino Boffo, Michele Placido, l'on. Maurizio Lupi e Maria Grazia Cucinotta. Il 9 ottobre alle 7:45 toccherà al ministro Sandro Bondi; poi Fabrizio Del Noce, Ettore Bernabei, il cardinale Paul Poupard, Joaquim Navarro Valls, Oscar Luigi Scalfaro, Massimo Giletti, David Sassoli. Di buon mattino, il 10 ottobre, sul leggio saliranno monsignor Betori, il cardinale Giovanni Battista Re, monsignor Echevarria, Gianni Letta, i cardinali Angelo Bagnasco e Carlo Maria Martini (registrato), Carlo Azeglio Ciampi e la signora Franca, Sandro Curzi, il ministro Maria Stella Gelmini, l'esorcista padre Gabiele Amort, il metropolita Gennadios, Luca Pancalli, Paola Pitagora, il ministro Maurizio Sacconi. Tra i lettori dell'ultima giornata Vittorio Sgarbi, monsignor Rino Fisichella, il cardinal Camillo Ruini, Beppe Fiorello, Gianni Alemanno, Milly Carlucci e infine il cardinal Bertone.

Version imprimable

Les 40 ans d'Humanae Vitae Le Pape s'exprime sur la crise financière