Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Science et foi ne se contredisent pas

Le Pape reçoit les membres de l’Académie pontificale pour les sciences, et rencontre Stephen Hawking, le théoricien qui exclut la nécessité de l'intervention de Dieu dans la Création (1er/11/2008)

Stephen Hawking

le Pape se penche Stephen Hawking. C'est l'image que l'Osservatore Romano a choisie de mettre en première page, pour relater l'audience du 31 octobre à lAcadémie pontificale des sciences. Benot XVI se tient aux ctés du célèbre astrophysicien britannique en fauteuil roulant, et lit sur l'ordinateur avec lequel Hawking écrit pour communiquer avec les autres.

Résumé


Le Pape a reçu le 31 octobre les membres de l’Académie pontificale des sciences qui tient sa session plénière du 31 octobre au 3 novembre sur le thème: “Perspectives scientifiques sur l’évolution de l’univers et de la vie”.

LE MONDE N’EST PAS ISSU DU CHAOS
«Science et foi ne se contredisent pas»

La science et la foi chrétienne ne sont pas en contradiction.

C'est ce que réaffirme le Pape qui, citant ses prédécesseurs sur la chaire de Saint-Pierre, et Galilée, a adressé un discours aux participants à la session plénière de l’Académie pontificale des sciences, parmi lesquels le physicien Stephen Hawking, le théoricien qui exclut la nécessité de l'intervention de Dieu dans la Création .

NATURE ET DIEU
---------------

La nature est un « livre écrit par Dieu », Galilée lui-même le croyait, et les découvertes ultérieures n'excluent pas la perception du cosmos comme un ensemble ordonné, a dit Joseph Ratzinger.
« La philosophie récente a proposé des images pour expliquer l'origine du cosmos basée sur une ou plusieurs éléments du monde matériel », a observé Benoît XVI.
« Une genèse vue non pas comme une création, mais plus plutôt comme une mutation ou une transformation, qui implique une sorte d'interprétation horizontale de l'origine du monde ».
Mais « pour se développer et évoluer, le monde doit d'abord exister », autrement dit « doit être créé par le premier Être, qui est tel par son essence même ».
Dire que la création du cosmos et ses développements provient de la sagesse du Créateur, ne signifie pas que la création n’a de lien qu’avec le commencement de l’histoire du monde et de la vie. Cela implique bien plus que le Créateur fonde ses développements, les protège et les soutient continuellement”

« LIVRE ORDONNÉ »
--------------

Les récentes théories qui semblent exclure la nécessité d'une intervention divine dans la création, comme celle de Hawking, ne peuvent pas ne pas considérer la présence « d'un ordre, d'un intrinsèque mathématique », souligne le Pape.
« Le monde, loin d'être causé par le chaos, ressemble à un livre ordonné. Malgré des éléments irrationnels, chaotiques et destructifs intervenus au cours de sa transformation, il reste lisible à l'esprit humain ».
Donc, selon le philosophe Ratzinger, se mettent en évidence des relations indiscutables « dans le monde inorganique entre microstructure et macrostructure, dans le monde organique et animal entre structure et fonction, et dans le monde spirituel entre la connaissance de la vérité et l'aspiration à la liberté ».
La distinction entre un simple être vivant et un être spirituel est la Capax Dei, qui indique l’existence d’une âme douée d’intelligence d’un sujet libre et transcendant. Pour cela, le Magistère de l’Eglise a constamment affirmé que “toute âme spirituelle est immédiatement créée par Dieu -elle n’est pas produite par les Pères- et aussi qu’elle est immortelle”.
Cela montre du doigt la particularité de l’anthropologie et invite à son étude par la pensée moderne”.

© Copyright Corriere online (traduction) et VIS.


Le texte du discours est ici: Création, foi et science

Version imprimable

Obama et les LIV Mgr Barbarin: fortes paroles sur l'euthanasie