Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Obama et les LIV

Quand les medias franchissent la ligne jaune. Rendez-vous mercredi matin... (1er/11/2008)

Obama déjà élu

Je me demande si cela vaut la peine d'allumer votre radio, ou votre télévision, ou de vous ruer sur internet, mercredi prochain.
Plus encore, les américains ont-ils besoin d'aller voter?

OBAMA SERA ELU.

C'est du moins ce dont Europe 1 est sûr, puisqu'il ne se donne même plus la peine de conjuguer l'information au conditionnel (*): car c'est carrément le futur - voire le présent! - qu'emploie Domique S. lors de son émission hebdomadaire, allant même jusqu'à saluer son invité pour avoir été le premier à annoncer (sic) l'élection du candidat démocrate noir: une allusion en forme de ritournelle à la couleur de peau, que je trouve personnellement incroyablement raciste, à moins qu'elle ne témoigne de cette haine maladive que l'Occident blanc se voue à lui-même!!! Impression confirmée par cette affirmation entendue à plusieurs reprises "c'est une page sombre qui se tourne, celle de l'esclavage et de la discrimination raciale...".
Oserons-nous dire que la grande majorité des américains blancs n'y est pour rien?
Un peu plus tard, un politologue attitré de la station, socialiste "plus plus" bon teint a confirmé quelque chose dont je me doutais un peu, mais n'aurais pas formulé dans le jargon sociologique abscons dont l'élite raffole: la grande incertitude, ce sont les LIV, "low informed voters" (électeurs sous-informés).
On ignore leur nombre, ils pourraient représenter 50 millions ou plus d'électeurs (ou d'abstentionnistes?), mais surtout, on soupçonne qu'ils pourraient mal voter. Sans doute parce qu'ils n'auront pas assez entendu la révélation! Ils pourraient alors être d'inavouables et honteux racistes. Affirmation déjà contenue dans ce semblant de question - en fait, déjà réponse triomphale - également entendue: "L'Amérique osera-t'elle envoyer un noir à la Maison Blanche?".

Par ailleurs, "Il Giornale", un quotidien italien que j'ai acheté plusieurs fois ces jours-ci, car il offre une information réellement rafraîchissante sur la question, mettant en doute la fiabilité des sondages, et osant pointer les zones d'ombre du candidat démocrate, évoque la crainte (?) d'émeutes raciales, en cas de défaite d'Obama.

Je n'en dirai pas plus, ce serait franchement trop polémique, sans rapport avec ce site, et risquerait de me valoir des ennuis.
Simplement, le scandaleux traitement des élections présidentielles dans la démocratie-phare (quoi que l'on pense par ailleurs des deux candidats), de la part des medias, est un jeu à dés pipés, c'est-à-dire un véritable déni... de démocratie!
Ouvrons les yeux, ou bien soyons nous aussi des LIV.



(*) Aurait-il des informations dont nous ne disposons pas? ce qui serait évidemment fâcheux, quatre jours avant...

Version imprimable

Lacité, immigration Science et foi ne se contredisent pas