Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Une semaine ordinaire au Vatican

où comment les images de Foto Felici démentent la légende du Pape enfermé dans sa tour d'ivoire (29//11/2008)

Cliquez pour agrandir!

Mais comment fait-il?

Longtemps, le monde des media a répandu le bruit que le pape était resté celui qu'il était avant son élection, le soi-disant panzer-cardinal, c'est à dire un homme glacial et austère.
Depuis, ses nombreux voyages à l'étranger (je ne parle pas de ses sorties en Italie, et des audiences générales hebdomadaires au Vatican, qui sont purement et simplement ignorées) ont réussi à casser à peu près la vilaine légende. Perdure cependant une autre, qui semble plus difficile à démentir: il reçoit peu, il s'enferme dans sa tour d'ivoire, préférant le calme de son bureau aux effusions publiques (*) . Une façon comme une autre de décrédibiliser son enseignement moral en insinuant qu'il est totalement détaché des réalités, et qu'il ne peut pas se mettre à la place des gens. Qu'il est seul, pour ne pas dire solitaire.

Il y a sans doute un petit fond de vérité dans cela, puisque c'est avant tout un homme d'étude, de prière et de réflexion.
Cependant, il est très facile de vérifier que ce souci jaloux de sa tranquillité ne se traduit pas vraiment dans les faits.
Il suffit de se rendre régulièrement sur la page d'accueil du site Fotografia Felici un site commercial (dans le meilleur sens du terme!) où je puise assez souvent, et où toutes les audiences publiques et privées font l'objet de reportages, donc de portraits "spontanés".
Là, j'ai fait une capture d'écran, pour la semaine écoulée, une période qui n'a rien d'ecceptionnel.
On y découvre en quelque sorte l'agenda du Saint-Père.
En voyant la multitude des charges publiques de routine, qui s'ajoutent à son travail d'écriture, et aux fréquentes célébrations liturgiques, on peut légitimement se demander, sans faire aucunement allusion à son âge:
"Mais comment fait-il?"

Prcdent

Semaine du 22 au 29 novembre au Vatican

Suivant



Sur ces images, on découvre qu'il a reçu en audience le Président Giscard d'Estaing.
D'autres images le montrent recevant les cadeaux d'un groupe de séminaristes, son ami le cardinal Arinze, le journaliste Sandro Magister - venu lui présenter l'ouvrage qu'il vient d'écrire, ou plus exactement où il présente un choix d'homélies - ou donnant sa bénédiction à des gardes suisses sur le point de partir en congé...

(*)
Le Sain-Père lui-même semble apprécier modérément cette fausse image qui est donnée de lui.
C'est du moins ce que laissait deviner cette réponse aux journalistes allemands venus l'interroger à Castelgandolfo en 2006
A leur question "Vous êtes au Vatican, cela vous coûte peut-être d’être un peu loin des personnes, coupé du monde...", il répond:

"A vrai dire je ne suis pas si seul que cela.
Naturellement il y a – pour ainsi dire – les murs qui rendent l’accès difficile, mais il y a une « famille pontificale », je reçois chaque jour de nombreuses visites, surtout quand je suis à Rome. Il y a les évêques qui viennent, il y a d’autres personnes, il y a les visites d’Etat, de personnalités qui veulent parler avec moi personnellement et non seulement de questions politiques. Dans ce sens il y a une multiplicité de rencontres qui grâce à Dieu me sont données sans cesse. Et il est aussi important que le siège du Successeur de Pierre soit un lieu de rencontre – n’est-ce pas?
..."

http://beatriceweb.eu/Blog06/documents/interview11.html

Version imprimable

Nouveau commandant de la Garde Suisse Le cardinal Ratzinger en Terre Sainte