Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Un discours informel du Saint-Père

Aux pélerins de Basse-Autriche, venus lui apporter le 12 décembre le sapin de Noël de la Place Saint-Pierre. Texte, et images (20/12/2008)


Parmi les discours du Pape, que l'on peut trouver traduits en français avec plus ou moins de retard sur le site du Vatican, il y a, au delà des méditations spirituelles (homélies, angelus), des exhortations morales et sociétales aux visiteurs de marque (chefs d'état et de gouvernement, évêques en visite ad limina, ambassadeurs venus présenter leurs lettres de créance), et bien sûr des textes importants du magistère, des discours plus légers et informels, pensés d'avance, sans doute, mais pas vraiment "rédigés", qu'on pourrait presque qualifier "a braccio", et qui s'adressent aux "petits", c'est-à-dire à des délégations venus le visiter comme simples pélerins, ou bien au personnel du Vatican.
Ces discours-là (assez nombreux autour de la période de Noël) passent en général assez inaperçus, et pourtant ce sont les plus personnels, ceux où l'homme-Benoît découvre un peu sa richesse intérieure, pour dire les choses les plus simples et les plus profondes, propres à nous guider dans notre vie quotidienne, sans nécessairement impliquer des choix moraux définitifs.
En général, il suffit de se rendre sur la page d'accueil du site de Fotografia Felici pour avoir l'image à côté des paroles.
Dans cette catégorie, rentre le beau et chaleureux discours qu'il a adressé le 12 décembre à une délégation de Basse-Autriche, accompagant le gigantesque sapin de Noël qui lui a été offert cette année.
Tout est à savourer, même les salutations, bien moins convenues que ce que le genre impose.
--------------------
Discours du Saint Père Benoît XVI au pèlerinage de la Basse Autriche, pour le don de l'arbre de Noël place Saint-Pierre, Vendredi, 12 décembre 2008
Texte original ici: http://www.vatican.va/

Ma traduction

Prcdent

Felici

Suivant


Un très cordial « Grüß Gott » à vous tous qui êtes venus apporter en cadeau au Saint-Père et à l'Église de Rome l'arbre de Noël qui, avec la crèche, ornera la Place Saint-Pierre durant la prochaine période de Noël.
Je salue particulièrement le gouverneur régional de Basse Autriche, le Docteur Erwin Pröll, et je lui adresse un grand merci pour les paroles aimables qu'il m'a adressés au nom de tous les présents. Je salue également l'évêque de Sankt Pölten, Mgr Klaus Küng - à vous aussi, un cordial merci pour vos paroles qui m'ont touché au coeur! En représentation de la délégation et de tous les hôtes de la Basse Autriche, je salue Monsieur Johann Seper, le maire de la commune de Gutenstein, dans le territoire de laquelle a poussé cet arbre majesteux - jusqu'à présent le plus haut dans l'histoire des arbres de Noël, Place Saint-Pierre.
Mon salut particulier va, et ce n'est pas le moindre, aux jeunes chanteurs d'Altenburg et aux musiciens de Ziersdorf, qui avec leur exécution musicale ont donné à notre rencontre un caractère festif et sont, pour ainsi dire, messagers de la riche culture de votre Pays et de ses multiples traditions. Merci de tout coeur ! Où il y a l'Autriche, il y a musique : nous pouvons l'expérimenter aujourd'hui encore de façon merveilleuse.

Le don qui vient des bois de votre beau Pays - dont font aussi partie les autres sapins que vous avez apportés pour conférer au Palais apostolique et à différents endroits du Vatican, parmi lesquels mon bureau, une atmosphère de Noël - ce don des bois de votre région rappelle à mon souvenir la visite que, l'an dernier, j'ai pu accomplir dans votre Patrie. En cette occasion, je me suis arrêté dans un des grands couvents qui caractérisent votre Pays et qui rendent témoignage de son histoire profondément chrétienne.
Ce devra être l'engagement de tous les fidèles de faire en sorte que dans le futur, ce témoignage pour le Christ reste vivant, pour donner aux hommes soutien et orientation dans leur vie ou - comme vous, monsieur le gouverneur régional, l'avez dit de façon très imagée - une balustrade à laquelle nous appuyer pour aller de l'avant.

L'arbre de Noël sera, dans les prochaines semaines, un motif de joie pour les romains et pour les nombreux pèlerins du monde entier qui viendront dans la Ville éternelle à l'occasion de la fête de la Nativité du Christ.
Moi aussi, je le verrai en regardant par ma fenêtre et je m'en réjouirai à chaque fois que, d'en haut, je pourrai admirer l'arbre et la crèche.
Mais j'aurai aussi l'occasion de m'y rendre directement, pour prier devant l'Enfant Jésus et jouir des lumières de l'arbre et de sa beauté.
Sa forme élancée, son vert et les lumières sur ses branches sont des symboles de vie. En outre, il nous renvoie au mystère de la Sainte Nuit.
Le Christ, le Fils de Dieu, apporte, dans le monde obscur, froid et pas encore racheté dans lequel il vient naître, une nouvelle espérance et une nouvelle splendeur. Si l'homme se laisse toucher et éclairer par la splendeur de la vérité vivante qui est le Christ, il fera l'expérience d'une paix intérieure dans son coeur et deviendra lui-même artisan de paix dans une société qui a tellement besoin de réconciliation et de rédemption.

Chers amis ! Encore une fois, un sincère « Vergelt's Gott » pour ce beau cadeau! Je remercie aussi tous les collaborateurs qui ne peuvent pas être présents aujourd'hui, les sponsors et ceux qui se sont occupés du transport de l'arbre. Que le Seigneur vous récompense pour la disponibilité avec laquelle vous avez généreusement contribué à la livraison de l'arbre. Dès aujourd'hui je vous exprime mes meilleurs souhaits pour une fête de Noël comblée de grâces et je vous prie de transmettre ces voeux à vos familles et à tous vos concitoyens. Je vous assure de ma prière pour vos familles et pour votre superbe Pays et je vous recommande tous à l'intercession de Marie, Patronne de l'Autriche, et du Patron de la région, Leopold, qui désormais, sous la forme d'une très belle sculpture, pourra se sentir « chez lui » dans mon habitation. Que le Seigneur protège votre région et bénisse toute l'Autriche !

Version imprimable

Vive le Pape Un discours informel du Saint-Père (II)