Vous Ítes ici: Articles  

LE CARNET DE ROUTE DE JEAN MERCIER
 

Il est envoyé spécial de La Vie en Allemagne, pour suivre le voyage du Pape. Chapeau! (25/9/2011)

Son reportage presque en temps réel est vraiment formidable! Et Dieu sait qu'il ne peut être soupçonné de papolâtrie (ce qui ne lui donne que plus de prix). Et Dieu sait ausi qu'il m'est souvent arrivé d'apprécier modérément "La Vie"!
Bref, je ne crois pas m'avancer trop en disant que le journaliste de La Vie est conquis (sans trop savoir si cela va lui faire plaisir...)




 

C'est ici




Pépites

L'hostilité est dominante dans les médias, le Spiegel ayant donné le ton avec un dossier digne des plus grands sommets de l'histoire de la désinformation, présentant le pape comme un dangereux intégriste responsable de la chute du catholicisme allemand. Et n'ayant pas de mots assez durs pour fustiger « l'étranger ». Au point que dans les grands journaux, des catholiques pro-pape ont dû acheter des espaces publicitaires où s'étalent des titres comme « Pape Benoît XVI, vous êtes le bienvenu en Allemagne! », signé , en tout petit, par des centaines de noms. (22 sept.)
Etre libre est un apprentissage de la contrainte pour le service de tous: Difficile de résister à l'envie de vous recopier ces phrases toutes simples, prononcées ce matin par Benoît XVI, lors de son accueil au château de Bellevue, à Berlin, et qui se passent de commentaires. A faire lire aux adolescents tellement avides de liberté. ....
Habile, et à l'écoute de notre temps, Benoît XVI termine son discours par une référence à l'écologie (discours au Bundestag)
Le pape répond franchement aux "catholiques critiques" en leur rappelant que l'Eglise est un corps de pécheurs qui doivent se supporter les uns les autres.
Sans concession, le pape demande aux protestants de retrouver leur fidélité aux fondamentaux de Martin Luther
Tous ceux qui l'ont approché soulignent sa bonté et sa douceur, son humilité et son calme... Sans renier sa légende - sa voix flûtée, son élocution de miel - Benoît XVI s'est quand même bien défoulé hier à Fribourg. Un peu comme un père de famille, une fois par an, balance une droite à l'un de ses pré-ados un peu pénibles. Le Saint Père a administré une correction sévère aux deux groupes qui, outre-Rhin, agrippent le bord de sa soutane pour faire valoir leurs revendications... Il a collé une bonne claque et flanqué une belle fessée. (formidable billet du 25 sept.)
Benoît XVI est à la fois un dur - il appelle à la conversion - et un doux - la miséricorde et le pardon sont au coeur de sa parole.



Homélie à Fribourg: soyez unis! | Une Eglise gonflable en Sibérie