Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Dans les coulisses du synode

Sur le site Zenit, un prêtre canadien, qui vit le synode de l'intérieur, nous raconte avec humour l'intervention a braccio du Saint-Père, mardi dernier. Un régal (20/10/2008)



Cet épisode avait été évoqué par John Allen: Synode: le Pape parle
Le texte de l'intervention du Saint-Père en italien est ici: http://212.77.1.245/news_services

L'article qui suit est plutôt sous l'angle humain, que théologique: Benoît XVI professeur, c'est un sujet qui a de quoi captiver!
--------------------
Dans les coulisses du synode
par le P. Thomas Rosica

Source: http://zenit.org/article-19096?l=french
Le P. Thomas Rosica, canadien, est expert en Ecritures Saintes, professeur d'université, et directeur général de la Fondation catholique Sel + Lumière Média, télévision catholique canadienne.

Il est en ce moment attaché de presse du synode, pour la langue anglaise...
-------------------
Benoît XVI enseigne des choses complexes avec simplicité et clarté
Le pape intervient lors des travaux du synode
(extrait)

La grande nouvelle de ce mardi a été le cours du pape Benoît XVI lors de la session du matin du synode des évêques.
...
Après les interventions de cinq minutes chacune des 11 premiers cardinaux et évêques, a retenti le solennel « Fiat intervallum ! » que nous avons fréquemment entendu ces dix derniers jours.

... l'expression « Fiat intervallum » annonce l'espresso ou le capuccino tant attendu et bien mérité après les heures passées assis à écouter les interventions dans la salle du synode...

Benoît XVI enseigne
------------------
Tout de suite après l' « intervallum », nous avons regagné la salle du synode.
Mgr Eterovic nous a alors informés que le « président » du synode souhaitait s'adresser à nous, le président étant le Saint-Père !
Le pape Benoît XVI s'est installé à sa place habituelle, a mis ses lunettes de professeur, ouvert son carnet de notes et s'est adressé à l'assemblée synodale.


Tous les participants sans exception sont « ressuscités » et ont fixé leur attention sur le pape, y compris le personnel du synode, les secrétaires, les « coursiers » et bien sûr les cinq attachés de presse. Nous n'avions reçu aucun texte pour cette leçon. Le pape lisait tout simplement ses notes écrites à la main dans son carnet. Joseph Ratzinger le professeur était là, devant un échantillon de l'Eglise universelle, assis au milieu de ses étudiants, disciples et collègues, partageant ses réflexions sur ce qu'il avait vu et entendu pendant la première semaine du synode des évêques...

Il a parlé de l'importance de la méthode historico-critique qui s'est développée à partir de Jean 1, 14, le Verbe fait chair. Il nous a parlé comme un père et un maître, en rappelant à l'assemblée l'importance des études bibliques qui reflètent l'unité de toutes les Ecritures ; des études faites dans la tradition vivante de l'Eglise et découlant de cette tradition. Notre exégèse et notre analyse de la parole de Dieu doit toujours avoir une dimension théologique car il ne s'agit pas simplement d'un livre d'histoire concernant le passé mais de la Parole qui est vivante dans la communauté de l'Eglise : une Parole qui est Jésus.

Dans un style simple et extrêmement clair, le pape Benoît XVI a affronté l'un des thèmes importants, évoqué très souvent au cours de ce synode : comment combler le fossé entre ceux qui ont déformé l'étude et l'interprétation de la Parole de Dieu et séparé leurs études des Ecritures et leurs analyses bibliques, de la théologie et de la communauté vivante de l'Eglise...

L'une des plus grandes qualités du pape Benoît XVI est sa capacité d'enseigner des choses extrêmement complexes, avec simplicité, clarté et beauté.

Ce matin, Benoît XVI était un maître qui déroulait pour nous le rouleau de la Parole vivante de Dieu et nous montrait comment aborder humblement cette Parole, apprendre de cette Parole et la vivre. Nous avons reçu un cours simple et clair sur l'unité entre les Ecritures et la théologie, d'un homme souvent appelé le « Mozart des théologiens ».

P. Thomas Rosica

Version imprimable

Pie XII: ce qu'a dit Benot XVI Encore une fin de semaine très chargée