Vous Ítes ici: Articles  

L'EGLISE ALLEMANDE A LE MORAL EN BERNE
 

Comment le Figaro torpille par anticipation le voyage du Saint-Père dans sa patrie. Mais l'Avvenire citait, en mars dernier, des faits résolument opposés (2/8/2011)

Sur ce sujet:
--------------
-> Article de l'Avvenire, 17 mars 2011: benoit-et-moi.fr/...
-> Le beau commentaire de JL Restàn: Le ciel sur Berlin.




 



 

Voici comment "le Figaro" (je précise pour les lecteurs étrangers qu'il s'agirait d'un journal "de droite") annonce (et sabote) le prochain voyage du Saint-Père en Allemagne. S'appuyant, pour le faire (c'est vraiment le comble!!) sur une belle image de la réception à Castelgandolfo, samedi dernier, de ses compatriotes bavarois (cf. Mon coeur bat (en) bavarois ), une réception qui n'a manifestement aucun rapport avec les insinuations de l'article.

Article ici: www.lefigaro.fr/

Extrait:
-------------
"Le séjour «à domicile» du Pape prendra une tonalité résolument œcuménique, avec des rencontres prévues avec des représentants des communautés juives et musulmanes à Berlin, protestante à Erfurt et orthodoxe à Fribourg

L'auteur de l'article (recopiant l'AFP) ignore apparemment que le terme "oecuménisme" ne s'applique pas aux relations inter-religieuses, donc avec les juifs et les musulmans.
L'article déplore ensuite qu'on n'ait prévu aucune rencontre avec les victimes d'actes pédophiles de la part de prêtres:
------------
"Dirk Friedrich, le porte-parole de l'association Heimkinder, s'étonne de cette absence, au vu des milliers de victimes d'abus sexuels commis durant les années 1970 et 1980 dans 19 des 27 diocèses catholiques... C'est peu de dire qu'un geste du Saint-Père est attendu et espéré"

L'Association prétend avoir écrit au Vatican et n'avoir pour le moment pas reçu de réponse. Elle a prévu de manifester à Berlin, le 22 septembre.
Faut-il rappeler que la compassion du Saint-Père ne se donne jamais en spectacle?
L'auteur de l'article en convient d'ailleurs indirectement, qui conclut:
-----------
"Comme lors de ses derniers déplacements en Grande-Bretagne ou à Malte (ndlr: et en Australie, et aux Etats-Unis!), Benoît XVI devrait en revanche rencontrer d'anciennes victimes en marge de sa visite. Car les excuses maintes fois répétées du président de la conférence épiscopale Robert Zollitsch ne suffisent pas à éteindre la polémique. L'offre de dédommager chaque victime à hauteur de 5000 euros a été repoussée en bloc, car jugée insuffisante. Ce scandale révélé au début de l'an dernier est la seule raison avancée (ndlr: Ah bon? En réalité, nous avons à plusieurs reprises souligné qu'il y a plusieurs autres interprétations possibles, et même probables, d'abord une motivation bassement financière de la part des gens, ensuite l'exaspération contre un clergé mou et déloyal!) pour expliquer la défection massive des fidèles constatée en 2010. Exactement 181.193 (ndlr: à l'unité près!! chapeau!) Allemands ont fait les démarches requises pour ne plus payer l'impôt (ndlr: eh oui! c'est aussi simple que cela!) religieux à l'Église catholique, l'an dernier. C'est deux fois plus que l'année précédente."

* * *

Sans rentrer dans la polémique, et évitant l'invective stérile, choisir de focaliser la visite du Saint-Père dans sa patrie sur les affaires de pédophilie relève d'une approche partisane, voire d'une volonté de sabotage; de même que les chiffres avancés, et leur interprétation, se discutent, e come!!

En mars dernier, le quotidien "L'Avvenire" citait un sondage publiéé dans l'hebdomadaire "libéral" Die Zeit, qui révélait combien, contre toutes les projections médiatiques, le Saint-Père était respecté et populaire dans sa patrie. Et qu'une pétition "Pro Ecclesia", ayant recueilli à l'époque plus de 14.000 signatures, dénonçait la pétition rivale (beaucoup moins signée, mais beaucoup mieux relayée) "Eglise 2011" (voir ici), et demandait aux prêtres de "s'opposer avec fermeté" à des tentatives contre le Magistère, de défendre la valeur du célibat sacerdotal, et d'assurer dans les séminaires et les facultés de théologie un enseignement conforme à la doctrine de la foi catholique.

Détails ici: http://benoit-et-moi.fr/...
Lire en particulier, le bel article de JL Restàn: Le ciel sur Berlin.

Et même, en admettant que l'Avvenire ait un point de vue partisan, après tout, c'est témoignage contre témoignage. Et on peut s'étonner de voir le Figaro reprendre sans aucun recul critique ceux qui sont défavorables au Pape et à l'Eglise!!




La journée des frères | Angelus: la multiplication des pains