Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Le Pape et les enfants du Bénin

Hier, le Saint-Père a rencontré des enfants, au Foyer «Paix et la Joie» des Missionnaires de la Charité à Cotonou. Un geste d'une profonde signification, au pays du vaudou, où les enfants sont souvent victimes des pratiques rituelles. Reportage de Giacomo Galeazzi pour Vatican Insider (20/11/2011)

Voir ici:
Le Pape et les enfants
Photos:
Encore des photos du deuxième jour
Et aussi:
Une vérité politiquement incorrecte (sur les enfants sorciers en Afrique)

Bénin, le pape ému par les enfants

Dans la terre du spiritisme vaudou et de milliers d'enfants torturé et tués par la sorcellerie, Ratzinger - visiblement ému - rencontre des enfants: «Jésus vous aime».
Giacomo Galeazzi (Vatican Insider)

Une fillette, dans un français chantant, adresse un salut au Pape. A peine a-t-elle fini que 800 jeunes voix récitent l'«Ave Maria» avec Benoît XVI . Le pape, visiblement ému, a demandé à l'enfance du Bénin prier pour lui . «Regardez! Je sors un chapelet de ma poche. Le chapelet est un instrument qui peut être utilisé pour prier. Il est facile de prier le chapelet. Peut-être le savez-vous déjà, ou bien demandez à vos parents de vous apprendre». Et il a ajouté: «Jésus, qui nous aime tant, est réellement présent dans les tabernacles de toutes les églises du monde, dans les tabernacles des églises de vos quartiers et vos paroisses, je vous invite à lui rendre visite souvent pour lui dire votre amour..»

Dans la terre du spriritisme vaudou et des «enfants-serpents» massacrés pour sorcellerie, Benoît XVI a obtenu des autorités de pouvoir rencontrer les enfants. Ce n'était jamais auparavant dans un voyage papal. Une rencontre inédite et émouvante: le point culminant émotionnel et symbolique d'un voyage étouffé par l'atroce chaleur de l'équateur et par la chaleur d'une tour de Babel colorée et bruyante.
Le Pape théologien et pasteur vient de donner un mandat aux chrétiens pour lutter contre les croyances et les superstitions dangereuses et incompatible avec la foi.
Chaque année en Afrique (selon l'UNICEF) des dizaines de milliers d'enfants sont torturés ou tués par le «drame social» de la sorcellerie. Dans les familles pauvres ou touchées par le malheur , on cherche les coupables, et les perdants sont les plus faibles. Une «chasse aux sorcières», entre assassinats rituels sanglants et pratiques tribales, pratiquement ignorée par les autorités. Même les chrétiens ne sont pas à l'abri de cette plaie: le cœur des «baptisés» est souvent «divisé entre le christianisme et les religions traditionnelles africaines». C'est pourquoi, cet après-midi, le pape est allé visiter le Foyer «Paix et la Joie» des Missionnaires de la Charité à Cotonou , où il a été accueilli par un foule d'enfants : des enfants abandonnés ou malades assistés par les religieuses .

De là, il s'est rendu à la paroisse de Santa Rita pour rencontrer d'autres enfants béninois . Une petite fille, en particulier, nommé Benedikta , a été présentée au pape (voir plus bas).
«Le jour de ma première communion a été l’un des plus beaux jours de ma vie. Pour vous aussi, n’est-ce pas ? Et pourquoi cela ? Ce n’est pas seulement à cause des beaux vêtements ou des cadeaux ou même des repas de fête ! C’est surtout parce que, ce jour-là, nous recevons Jésus-Christ pour la première fois», a rappelé le Pape Et encore:« Et qu’est-ce que la prière ? C’est un cri d’amour poussé vers Dieu notre Père avec la volonté d’imiter Jésus notre Frère. Jésus partait à l’écart pour prier. Comme Jésus, je peux moi aussi trouver chaque jour un endroit calme où je me recueille devant une croix ou une image sacrée pour parler à Jésus et l’écouter. Je peux aussi utiliser l’Évangile. Je garde ensuite dans mon cœur un passage qui me touche et va me guider durant la journée. Rester ainsi un peu de temps avec Jésus, lui permet de me remplir de son amour, de sa lumière et de sa vie !»

Le capucin Egidio Picucci, missionnaire au Bénin, commente à Radio Vatican : "La situation est tragique pour les enfants au Bénin. Peut-être certains se souviennent-ils que récemment, il y a deux ans, un navire a été arrêté , il allait de Cotonou vers d'autres pays. Il était remplis d'enfants béninois, envoyés vers des plantations de cacao et de canne à sucre. Ils avaient été vendus. Ensuite, il y a le cas de ces enfants qui à la naissance sont accusés de sorcellerie , dans le sens qu'ils ont un défaut physique - une denture irrégulière ou autre - ces enfants sont accusés de porter malheur dans la famille et dans le village et ils sont tués ».

Sont en première ligne, explique le religieux, l'Eglise et une coopération entre les instituts Franciscains: Capucins , frères franciscains et Filles de Padre Pio. «Quand ils savent, surtout les sœurs, que dans une famille est né un enfant 'à risque', ils se précipitent pour l'emmener et l'accueillir dans une maison que l'évêque de N'Dali, dans le nord du pays, a construite justement pour accueillir ces enfants accusés de sorcellerie. Ils doivent faire attention, cependant, à ne pas faire savoir où ils sont, parce que sinon, ils les chercheraient pour les éliminer. "

* * *

L'enfant tombé dans un égout pour voir le pape est sauf
------------------
Le petit garçon de huit ans était grimpé sur un muret pour mieux voir le passage de la Papamobile. Il a été sauvé par les hommes de la sécurité béninoise

Un incident aurait pu ruiner aujourd'hui la belle fête de la rencontre du pape avec les enfants de Cotonou, dans la paroisse de Santa Rita, où Benoît XVI a parlé devant 800 enfants qui viennent de recevoir leur première communion. Le long du parcours depuis la nonciature, en effet, plusieurs milliers de personnes se pressaient et un enfant de sept ou huit ans, est grimpé sur un muret pour mieux voir le passage de la papamobile, mais il est accidentellement tombé dans un égout à ciel ouvert qui se trouvait là.
Il a été sauvé par des hommes assignés par le gouvernement du Bénin à la sécurité du pape, aussitôt intervenus.

Dans la paroisse, le petit a été présenté à Benoît XVI , qui a pu également caresser Benedikta, une autre petite fille échappée il y a quelques jours à un destin tragique. Née le 2 Novembre dernier, elle a été abandonné par sa mère dans la forêt qui entoure Cotonou. On l'a retrouvée avant qu'elle ne serve de repas à quelque bête sauvage, et elle a été confiée aux Sœurs de Mère Teresa de Calcutta.

L'espérance vient de l'Afrique L'affiche de Benetton