Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Livres, DVD

Livres, DVD


Nol Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année Benot

Lire Benot XVI

Giuliano Vigini, professeur à l'Un iversité catholique de Milan, popose dans ce livre un "parcours pour la lecture des enseignements de Benoit XVI". Extrait de la préface (qui donne envie de lire le livre) (24/11/2011)

Editions Parole et Silence.

Préface



A l'ombre de Pierre, dans la lumière du Christ,
--------------------
Collaborateur de la vérité » (Mitarbeiter des Wahrheit) était la devise - tirée d'un verset de la troisième lettre de Jean (3 ,Jean 8) que Joseph Ratzinger avait choisie lors de sa nomination comme archevêque de Munich et de Freising (25 mars 1977) et de son ordination épiscopale (28 mai).
Cette devise peut cependant être aussi choisie comme emblème de l'esprit qui a toujours guidé le théologien, le pasteur, le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi dans la recherche et le service de la vérité. Dans toutes ses fonctions, dans chacune des charges qui lui ont été confiées, Joseph Ratzinger a toujours pensé que sa mission n'était pas de parler et d'agir en son nom propre, mais de parler et d'agir au nom de la vérité du Christ, avec l'Église et pour l'Église. Et maintenant qu'il porte le poids de la responsabilité et du service le plus grand auquel il a été appelé, le rappel à cet esprit est devenu un leitmotiv permanent : pour exhorter tous, notamment les prêtres, à ne pas oublier la finalité de leur ministère et l'humilité nécessaire dans son exercice, en communion avec toute l'Église.
Sans se laisser influencer par les interprétations malveillantes ou par les jugements préconçus que, dès les débuts de son pontificat, on a forgés sur sa personne et sur ses actes, Benoit XVI s'est mis au travail, avec patience et fermeté, sérénité et confiance, dans la vigne du Seigneur. Et peu à peu on a commencé à voir la qualité des semailles, à apprécier chez lui l'acuité intellectuelle, mais aussi sa grande spiritualité en mesure de franchir les barrières de son caractère timide et réservé. On a compris, en d'autres termes, que Benoit XVI ne parle pas uniquement en théologien, mais comme un pasteur qui veut surtout transmettre la beauté et la joie de la rencontre personnelle avec le Christ; car le centre et le cœur vivant du christianisme se trouvent dans la rencontre avec la Parole qui s'est faite chair et qui chaque jour se fait vie pour nous.

Pour cette raison, entre les tâches auxquelles Benoit XVI se consacre le plus attentivement et assidument, conscient de son importance primordiale dans le cadre de sa mission d'évangélisation, il y a le ministère de la prédication et de la catéchèse : un ministère qui se développe par une réflexion riche de contenus théologiques, parcourue d'une forte charge spirituelle, transmise par l'intelligence de la foi mais aussi par la sagesse du cœur, pour atteindre le but ultime d'accomplir, en tant que successeur de Pierre, son mandat d'« affermir » les frères (Lc 22,32) dans la double perspective de les « garder » et de les « conduire » à la communion avec le Christ, pour arriver à être tous ensemble avec lui, le Seigneur de tous.

....

La mission de Pierre, située dans le contexte de l'institution de l'Eucharistie, indique que son devoir dans l'Église « communauté eucharistique et ainsi, une communion dans le Corps du Seigneur » est précisément de présider à la communion universelle, à la « communauté de cet amour qui provient du Christ et dépasse toujours à nouveau les limites du privé pour apporter l'amour du Christ jusqu'aux extrémités de la terre? ».

Ce rôle n'est pas exercé à la manière d'une quelconque charge ou mission gouvernementale des sociétés humaines, mais comme le service du « serviteur des serviteurs » envers la foi de l'Église : à l'écoute de la Parole de Dieu, dans l'intimité des Pères et des maitres de la foi, à l'école des saints, en cheminant avec l'histoire d'une longue tradition.
Le court parcours tracé dans ce livre pour la lecture des enseignements de Benoit XVI se veut, même s'il est sommaire, comme une contribution à saisir le dynamisme spirituel de son magistère et à indiquer les lignes directrices de son pontificat.

--------

Selon la notice de l'éditeur:
Giuliano Vigini (Milan 1946) est l’un des noms les plus connus de la culture catholique. Essayiste, il est l’auteur de deux cents publications et collabore à de nombreux journaux et magazines parmi lesquels le Corriere della sera et Avvenire, Vita e Pensiero, Jesus et Famiglia cristiana. Il enseigne la sociologie de l’édition contemporaine à l’Université catholique de Milan.

Marie-Anne a lu "Mon frère le Pape" Calendrier et agendas