Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

La santé du Pape (suite)

Dans Paris-Match, un méchant article de Pigozzi, qui essaie tant bien que mal de relancer les ventes de son dernier livre. Elle se prend pour Peter Seewald, et "décrète" les "papabili". (23/12/2011)

-> Relire cet article
: La santé du Pape? ; je viens de le réactualiser après réflexion, mettant en perspective deux billets du blog "Vu de Rome" où la démission du Pape semble devenir un leit-motiv inquiètant.

Comment remplir quatre pages de "Paris-Match" (en réalité coutumier de l'exploit) de platitudes, de ragots, et de pure malveillance en faisant passer cela pour le travail d'enquête d'un grand reporter, et d'un spécialiste de la géopolitique de l'Eglise?
Demandez la recette à Caroline Pigozzi.

Ce n'est pas moi qui vous donnerait ici le titre du livre en question, je ne veux lui faire aucune publicité. En substance: elle avait établi (ou fait établir) un questionnaire-type qu'elle avait adressé à un certain nombre de cardinaux. Et emballé le tout sous une couverture illustrée d'une belle photo. Un bon point pour le cardinal Vingt-Trois, qui n'avait pas souhaité répondre.

Dans le dernier numéro de Paris-Match, il y a donc quatre pages (une photo du Cardinal Scola devant le Dôme de Milan sur une double page, et deux pages de texte signées Pigozzi) consacrées au futur conclave, sous le titre "Vatican: la succession est ouverte".
Si je puis me permettre un conseil, ne l'achetez à aucun prix!! Cela suffit que je me sois dévouée!
Je vais juste vous donner un échantillon de la vacuité abyssale du contenu (on verra que cela commence par une information lue et reprise partout il y a un mois, et qu'il n'est nécessaire ni d'être "vaticaniste", ni même "envoyée spéciale" à Rome pour y avoir accès):

Pour la première fois de son pontificat, le Saint-Père est apparu il y a un mois dans la basilique Saint Pierre juché sur une estrade mobile poussée par les gentilshommes du palais apostolique. Inventé pour Jean-Paul II, l'engin permet au Pape de remonter sans peine l'allée centrale. Cette vision inhabituelle de Benoît XVI a, bien sûr, intrigué les dignes membres (ndlr: !!!) du Collège cardinalice, d'autant que le porte-parole de la salle de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a cru bon d'expliquer que c'était « juste pour épargner de la fatigue au Saint-Père » et qu'« aucune douleur ou indication médicale ne l'avait contraint à utiliser cette estrade mobile». Depuis, on ose parler sotto voce de succession, avec un Pape de 84 ans qui, souhaitant limiter ses activités publiques solennelles, a fermement indiqué à Alberto Gasbarri, le responsable de ses voyages, qu'il ne fallait désormais lui organiser aucun déplacement de plus de quatre jours (ndlr: d'où tient-elle ses informations?). « Sa Sainteté est sous une bulle, comme anesthésiée, ayant fort peu de contact avec le monde extérieur » (ndlr: manifestement, "la" Pigozzi n'était pas à Rebbibia dimanche, mais je suppose que les milieux qu'elle côtoie ne fréquentent pas les prisons), raconte sans complaisance un haut prélat. Alors, comment éviter que ne se pose la délicate et sacro-sainte question des papabili?
(Ndlr: Mais qui sont donc ces hauts prélats qui vont se confier à des Pigozzi , et à d'autres journalistes, comme nous l'avons déjà vu avec Frédéric Mounier???)
...
Comme l'explique un des cardinaux très en cour et au coeur du système, « si le facteur temps sera déterminant pour tenter d'imaginer le prochain conclave, il faut procéder par élimination.
...
Le nouveau pape devra remotiver les jeunes car, en cinq ans, les vocations ont vertigineusement diminué (???) . Il lui faudra se prononcer sur les unions des homosexuels, la bioéthique, le recours au préservatif dans certains cas, les divorcés remariés souhaitant communier, le célibat des prêtres, la consécration d'hommes mariés, l'euthanasie... (ndlr: L'euthanasie!!! Vous avez bien lu!)
Autre sujet essentiel, la gestion du gouvernement de l'Eglise. Doit-elle étre toujours aussi pyramidale, avec l'autorité souveraine de l'évêque de Rome, ou plus collégiale? Benoit XVI interfère rarement dans l'alchimie complexe des affaires internes de la Curie romaine et modestement sur les questions étrangères (qu'en sait-elle?)!!!, décourageant en cela les nonces (ambassadeurs du Vatican aux quatre coins de la terre - la note est de CP), aujourd'hui au nombre de 180 (un par pays), qui, lorsqu'ils lui rédigent des notes pour lui faire part de leurs observations sur le terrain, ne reçoivent pas souvent de réponse... ».

Il n'y a absolument rien à tirer de cet article... qui, à quelques détails près (qui sont ceux de son livre) pourrait fort bien avoir été écrit au cours du précédent Pontificat. Seulement l'indécence, le cynisme et la cruauté qui consistent à faire des plans sur la mort d'une personne. Quelque chose qui me blesse et me bouleverse d'autant plus que cette personne est un homme que je vénère.
Oserais-je suggérer à cette langue de vipère de relire le "principe de Peter": elle a manifestement non pas dépassé, mais pulvérisé son seuil d'incompétence, (ce qui n'enlève rien à son pouvoir de nuisance: la seule limite est - Dieu merci! - que l'article est tellement ennuyeux qu'il m'étonnerait qu'il soit beaucoup lu).

Le phénomène culturel de l'année en France NoŽl 2011