Vous Ítes ici: Articles  

JMJ: CE N'EST PAS CE PAPE QU'ON VIENT VOIR
 

Certes, lui-même ne le souhaite pas. Mais pourquoi se déplace-t-il, alors? (14/8/2011, mise à jour le 15)




 



 

Cela devient pénible d'entendre répéter en boucle, y compris par les catholiques les plus zélés (cf encore aujourd'hui El Papa no es lo importante de la JMJ ), que l'attrait des JMJ n'a rien à voir avec la personne du Pape. En réalité, surtout, de CE pape!
Dans certains cas (pas toujours, loin s'en faut) cela peut procéder d'un bon sentiment: bien entendu, Celui que l'on va rencontrer, à Madrid, c'est Jésus. Et Jésus a un serviteur, qui le représente, et c'est en ce moment Benoît XVI.
Pourquoi se donne-t-il la peine - la souffrance, même, pour un homme de 84 ans - de se déplacer, et de s'imposer cet emploi du temps dément qui ferait peur à n'importe qui ayant la moitié de son âge?
Tout échec lui serait évidemment imputé. Mais, magie de la mauvaise foi, chaque succés est censé n'être dû qu'au ministère. Etrange paradoxe, quand on sait quelle haine ce ministère suscite dans le monde des medias.

Essayons d'imaginer ce que seraient des JMJ sans le Pape! Je pense au témoignage d'une infirmière ougandaise qui avait participé au Synode sur l'Afrique en octobre 2009 (benoit-et-moi.fr/2010-I/.. ):

Le pape était là, tout comme un père avec ses enfants, nous étions tous ses enfants. Je n'oublierai jamais son regard de tendresse ».
Mise à part l'audience du mercredi, Benoît XVI a suivi tous les travaux du synode
, et lorsqu'il s'absentait on sentait la différence.
-------------
Un sondage commandé par la Croix indiquait que 27% des jeunes allaient à Madrid pour voir le Pape. Plusieurs réponses étaient possibles. J'ignore comment la question a été posée (et surtout POURQUOI elle a été posée), et sur le moment, j'ai trouvé que le "score" n'était pas si mauvais:, mais est-ce que cela veut dire que 73% s'en fichent???
D'autres sondages n'évoquent même pas la présence du Pape.

Donc, les medias qui nous annoncent aujourd'hui, pâmés, que 7000 français se sont déplacés à la salle Zenith de Toulouse pour écouter "Sa Sainteté" (!!!) le dalaïlama, venu vendre des conférences et des produits dérivés, assis dans la position du lotus (mais combien de personnes se déplacent chaque semaine de l'année pour écouter gratuitement SA Sainteté Benoît XVI, les mercredis et les dimanches?), ne veulent pas entendre parler de jeunes qui viendraient écouter pour le plaisir un des plus grands esprits de notre temps, voir en chair et en os cette personnalité sublime, qui leur dit des choses que personne d'autre ne leur dit..

Et pourtant, il y en a!
La Croix a mis en ligne des pages spéciales pour les JMJ, et l'une d'elle propose des "portraits de JMjistes".
Parmi eux, un jeune de 17 ans, blasé, sceptique, même s'il est (ou parce qu'il est) déjà abreuvé de la doxa politiquement correcte. Lisant les premières lignes de son témoignage, on se pose la question: "Mais que va-t-il faire à Madrid?".
La surprise vient à la fin, et je la cite en entier:

Les JMJ, c’est une fois dans sa vie, et je ne veux pas rater ça. D’autant que j’ai toujours respecté la figure du pape, une personnalité totalement dévouée aux autres, avec des responsabilités énormes. C’est pour moi un homme exceptionnel. Peut-être apportera-t-il des réponses aux questions que je me pose : pourquoi on est là, quel est le sens de nos difficultés… Je suis prêt à entendre ce qu’il a à nous dire.

J'ose émettre le pari que ce jeune-là, à Madrid, il risque bien de renciontrer un Autre.




De bonnes nouvelles de l'Afrique | JMJ: se souvenir de Cologne