Vous Ítes ici: Articles  

COMMENT ON INVENTE UNE POLÉMIQUE
 

Mgr Ravel, évêque du Diocèse aux armées, était ce matin l'invité d'une station de radio. Il a prononcé un gros mot: "patriotisme"!! (15/8/2011)




 
 

Ce matin, 15 août oblige, Mgr Ravel, membre de la congrégation des chanoines réguliers de Saint-Victor, polytechnicien, fils de général, et depuis 2009, évêque du Diocèse aux armées, était l'"invité" (on devrait plutôt dire l'"accusé", tant le ton du journaliste était comminatoire, donnant au malheureux prélat l'impression de se retrouver devant un tribunal) de l'interviewe "politique " de 8h20, sur Europe 1.
D'emblée, le journaliste l'agresse, lui demandant de répondre des propos "polémiques" qu'il aurait prononcés dans la cour des Invalides, le 19 juillet dernier, lors de la cérémonie d'hommage aux sept militaires français tués en Afghanistan cf. lefigaro.fr/). Pensez-donc, Mgr Ravel a osé prononcé un mot obscène: patriotisme.
On pourrait légitimement soupçonner que le vocabulaire du journaliste, en dehors de la novlangue, ne dépasse pas 100 mots, car il a fait la confusion (en réalité volontaire) qui tue, entre patriotisme et nationalisme!
Il faudrait aussi lui suggérer d'écouter la première strophe de la Marseillaise, chant révolutionnaire, et de rechercher le sens que la Révolution, justement, donnait au mot patriote. La question "Es-tu bon patriote? " n'augurait à l'époque rien de bon. On avait intérêt à répondre "oui" dare-dare!
Mais le seul patriotisme permis, aujourd'hui, c'est une caricature, à travers l'équipe de France de football.

Voici ce qu'on peut lire sur le site de la station de propagande (mais que fait le CSA??? voir ici: benoit-et-moi.fr/ete2010/).




 



 

J'ai écouté d'une oreille distraite la suite de l'interviewe (où l'on a pris bien soin de répéter en boucle que s'il y a aux armées des aumoniers catholiques, il y a aussi des juifs et des musulmans, et que s'il y a des églises, il y a aussi des synagogues et des mosquées, et bla-bla-bla). Mais faisant une recherche dans l'actualité sur le couple de mots-clés "Ravel+polémique", surprise, j'ai trouvé uniquement... l'article d'Europe 1.
Autrement dit, la polémique venait d'être inventée à l'instant même!!

Le procédé utilisé est particulièrement révoltant. Tout ce qui ne plaît pas aux "censeurs" est immédiatement qualifié de polémique, avec à la clé, d'éventuelles poursuites judiciaires. Ce n'est pas une nouveauté, mais cela prend de l'ampleur.
Et surtout, les polémiques (quoi qu'on pense de la présence de la France en Afghanistan, la mort de ces hommes et le chagrin des familles méritent le recueillement et le respect) on les invente au besoin!!

Et voilà ce qu'il reste de liberté d'expression dans notre belle France.
Pour moi, aujourd'hui, ce qui fait polémique, ce sont les propos scandaleux qu'un journaliste s'est permis d'adresser à l'Evêque du diocèse aux armées.

L'interviewe de Thierry Guerrier peut être écoutée ICI.




S'ouvrir à la méditation | JMJ: Le beau témoignage d'un jeune volontaire