Actualités De l'étranger Images Miscellanées Courrier Favoris Index Archives Plan
Accueil Actualités

Actualités


Elections américaines John Allen L'agenda du Saint-Père Lettre au sénateur Pera Pie XII Voyage en Terre Sainte Dernières entrées

Pressions

en France et ailleurs, à propos de l'éventualité d'une béatification de Pie XII (18/10/2008)

Le CRIF s'en mêle

L'AFP, dans Le Monde
--------------------
Le Crif critique le souhait de Benoît XVI de béatifier de Pie XII
Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a estimé vendredi dans un communiqué que le projet de Benoît XVI de béatifier le pape Pie XII, "porterait, s'il était mené à son terme, un coup sévère aux relations entre l'Eglise catholique et le monde juif".

"Alors que le Vatican refuse d'ouvrir aux historiens ses archives sur la période de la seconde guerre mondiale, et que la majorité des historiens indépendants n'appuie pas la thèse d'une activité inlassable du Pape en faveur des Juifs, une telle béatification serait ressentie négativement par l'ensemble des institutions juives de par le monde", affirme le Crif.

Le conseil ajoute qu'il "n'est pas question de nier que le Pape a aidé à cacher un certain nombre de Juifs à Rome pendant la période d'occupation allemande, (qu')il est encore moins question de sous-estimer la part magnifique qu'ont prise à titre personnel certains ecclésiastiques, en France notamment, dans le sauvetage des Juifs".

"Mais le Pape Pie XII, soucieux de ne pas rompre les ponts avec l'Allemagne, n'a jamais prononcé un discours clair dénonçant la monstruosité particulière de l'extermination de millions de Juifs, il ne l'a d'ailleurs pas fait non plus après la guerre, ce qui est profondément choquant", ajoute le Crif.

Les pressions incroyables s'accentuent.
Le site de La Croix publie à l'instant une autre dépêche de l'AFP, rapportant une "déclaration" à l'Agence italienne ANSA du Père Gumpel, postulateur de la cause, qui aurait prétendu que le pape n'a pas signé le décret permettant de lancer le processus de béatification "car il veut avoir de bonnes relations avec les juifs". Et annoncerait que le pape voudrait se rendre en Israël au plus tôt, donnant ainsi l'impression que ce voyage en Terre Sainte, effectivement beaucoup désiré par le Saint-Père, aurait pour but unique de régler ce problème.

Je suis donc allée à la recherche de l'information directement sur le site d'ANSA, et j'ai trouvé deux dépêches, qui donnent une impression bien différente.
Le ton du religieux est en réalité assez éloigné de ce qu'annonce l'AFP, et même par moments plutôt agacé, me laissant supposer qu'il ne s'agit pas de "déclarations" de sa part (il s'exprime d'ailleurs à titre personnel, et n'en sait sans doute guère plus que moi sur les intentions du Pape), mais de réponses à des questions pressantes et orientées.
Il semblerait donc qu'une fois de plus, on ait découpé une ou deux phrases au ciseau, en les sortant de leur contexte.

Voici la première dépêche: http://www.ansa.it/..1

La cause de béatification de Pie XII, désormais conclue et sur laquelle il manque seulement la signature de Benoît XVI, ne se débloque pas parce que le Pape " veut avoir de bons rapports avec les juifs".
C'est le postulateur de la cause de béatification du Pape Pacelli, le père Peter Gumpel qui le dit, dans une conversation avec ANSA.
Le Père Gumpel tient à spécifier que sur Pie XII même les juifs "sont très divisés".
Il y en a "qui continuent à attaquer l'Église catholique en disant que le Christ était le fils d'un soldat et d'une prostituée" , alors que "d'autres reconnaissent que personne n'a sauvé plus de juifs que le Pape Pacelli"
Mais quelles sont les vertus héroïques que l'Église catholique reconnaît à Pie XII et qui justifient la cause de béatification ? sur ce point le postulateur répond que "le concept de vertus héroïques est une affaire interne de l'Eglise" sur laquelle "nous n'avons pas besoin de l'aval de protestants, de calvinistes, ou autres" .
Les vertus héroïques de Papa Pacelli sont " une question théologique qui revient à l'Église et pas à d'autres juridictions".
Enfin, revenant aux rapports avec les juifs, le père Gumpel affirme que "beaucoup d'eux disent qu'ils doivent étudier les documents des archives Secrètes du Vatican, en contestant le fait qu'ils ne soient consultables que jusqu'en1939... Mais pourquoi - se demande le postulateur - aucun d'eux n'est jamais venu consulter les archives accessibles pour les années précédant 1939, quand Pacelli était secrétaire d'état ? ".


Et voici la seconde:
http://www.ansa.it/..2

Le Pape veut aller en Israël au plus vite" mais cela est " impossible jusqu'à ce que la légende sous la photographie de Pie XII au musée de Yad Vashem, évidente falsification historique, soit retirée".
C'est le père Peter Gumpel, le postulateur de la cause de béatification de Pie XII, qui l'a dit à ANSA.
La photo de Pie de XII est exposée dans le nouveau musée de Yad Vashem, inauguré en 2005. La légende, d'une dizaine de lignes, rapporte que "élu en 1939, le Pape mit de côté une lettre contre l'antisémitisme et le racisme préparée par son prédécesseur".
Même lorsque des comptes rendus du massacres des juifs atteignirent le Vatican, il ne réagit pas par des protestations écrites ou verbales. En 1942, il ne s'associa pas à la condamnation exprimée par les Alliés pour le meurtre des juifs. Lorsqu'ils furent déportés de Rome à Auschwitz, Pie XII n'est pas intervenu".
"Tant que cette légende, dont même le chercheur juif Sir Martin Gilbert, le plus grand historien de la Shoah, a demandé le déplacement, restera dans le musée - a ajouté Gumpel - Benoît XVI ne pourra pas se rendre en Israël parce que ce serait un scandale pour les catholiques".

Le Père Gumpel a observé que " l'Église catholique a fait tout son possible pour avoir des bons rapports avec Israël, mais des rapports amicaux ne peuvent se construire que s'il y a réciprocité ".
"Aujourd'hui, nous voyons, par exemple, qu'avec une grande hospitalité, le Pape a invité un rabbin comme auditeur au synode (le rabbin de Haifa Shear Yashuv Cohen, ndr) et celui-ci - a ajouté le postulateur -, en abusant de notre gentillesse, a par trois fois attaqué Pie XII. Le rabbin peut dire ce qu'il veut, certes, mais comme invité, qu'il parle de cette façon n'aide pas à l'amélioration de nos rapports".

Une autre offensive

Une autre agence italienne, ASCA, a publié de son côté hier la dépêche suivante, qui corroborre l'impression de harcèlement à grande échelle:

PIE XII : UN COMITÉ JUIF PROTESTERA LORS D'UNE AUDIENCE AVEC BENOIT XVI (ASCA)
-----------
La question de la possible béatification de Pie XII sera soulevée directement avec le Pape Benoît XVI par le groupe international chargé des rapports du judaïsme avec les autres religions.
L'International Jewish Committee on Interreligious Consultations (IJCIC), conduite par le rabbin David Rosen, sera reçu en audience par le pontife le 30 octobre prochain. A cette occasion, selon des sources proches de l'organisation, la question de la béatification du Pape Pacelli sera soulevée.
Pie XII dominera également la prochaine rencontre biennale entre l'IJCIC et le Vatican, programmée à Budapest du 9 au 13 novembre.
Abraham Foxman, président de l'anti-Defamation League, a demandé à l'IJCIC de prendre une "position forte" avec le Vatican, afin que celui-ci consente à ouvrir complètement ses archives de l'époque de la seconde guerre mondiale à des chercheurs indépendants.


Sur ce sujet, voir ces articles récents:
A la défense de Pie XII
Béatification de Pie XII: prendre son temps
Non, Pie XII ne fut pas le "Pape d' Hitler"!
Un rabbin au Synode
Un rabbin au Synode (2)

Version imprimable

Les nouveaux soldats de Dieu Pie XII: ce qu'a dit Benot XVI