Articles Images La voix du Pape Lecture, DVD Visiteurs Index Sites reliés Recherche
Page d'accueil Visiteurs

Visiteurs


Le parvis des gentils, à Paris Catastrophe au Japon Jésus de Nazareth L'appel des théologiens allemands Béatification de JP II Assise Crise du monde arabe, et retombées Des nouvelles du site

"J'ai lu Lumière du Monde"

Un lecteur, qui avait été troublé par le passage sur Humanae Vitae, m'écrit, pour me confier son soulagement à la lecture du livre. (28/1/2011)

Grégoire faisait partie de ceux qui, à la lecture des anticipations de "Lumière du Monde" publiées par l'OR, avait été troublé par le passage sur l'encyclique Humanae Vitae. Et il m'avait fait part de son trouble. Je lui faisais alors observer: " Le livre n'est pas encore paru, et nous voyons déjà que pour le passage sur le préservatif , même la version de l'OR n'est pas bonne. Attendons donc de voir le vrai texte".

Deux mois après, voici sa réponse, que je me réjouis de reproduire. Il a comparé minutieusement le passage "incriminé" tel que reproduit dans l'OR, et tel qu'il figure dans le livre, et nous propose son analyse. Son soulagement est réel, et pourra aider à convaincre d'autres, qui avait ressenti les mêmes doutes que lui.
Reste à examiner le texte allemand (je vais m'en occuper!)



Et bien ça y est ! Je l'ai lu !! Et je puis vous assurez sans la moindre hésitation que la traduction de l'OR était archi-fausse.
Absolument RIEN de tout cela, le passage existe certes !! Mais il est différent de bout en bout. Vraiment quel soulagement !
Et à ce sujet je vous remercie pour vos mots apaisants et justes. J'ai été très troublé mais très naif aussi.
Je ne pensais pas qu'on pût publier dans un journal de telles traductions si éloignées du texte...

Comparez l'OR avec le livre que j'ai entre les mains:
OR: "Les perspectives de "Humanae vitae" restent valides, mais c'est une autre chose de trouver des chemins humainement praticables. Je pense qu'il y aura toujours des minorités intimement persuadées de la justesse de ces perspectives, et qui, en les vivants, en seront pleinement satisfaits de manière à devenir pour les autres un modèle fascinant à suivre."
Le Livre: "Les perspectives de "Humanae vitae" demeurent justes. Mais trouver des chemins permettant de les vivre aujourd'hui est une autre affaire. Je crois qu'il y aura toujours des noyaux de personnes qui s'en laisseront convaincre et combler, et qui entraineront l'adhésion d'autres personnes dans leur sillage"

Vraiment quelle ressemblance bien travaillée sur l'apparence ! Et pourtant de subtiles différences qui changent le sens imperceptiblement...
- "mais c'est une autre chose de trouver des chemins humainement praticables"
contre
"Mais trouver des chemins permettant de les vivre aujourd'hui est une autre
affaire"

- plus de référence à "l'humain" mais une référence à l'"aujourd'hui".
Dans l'OR on veut nous faire croire que c'est l'HUMAIN qui oppose la validité de l'encyclique à la praticabilite concrète, dans le texte publié du livre c'est l'AUJOURD'HUI (ad illum diem de hodie) qui oppose la justesse de l'encyclique à ce qui est vivable. Autant on a du mal à accepter que le Pape puisse opposer l'humain à la praticabilité de la voie étroite comme si le Seigneur n'avait pas permis à l'humain de pouvoir devenir saint en coopération avec sa grâce agissante, autant il est tout à fait vrai que les conditions particulières du monde d'aujourd'hui rendent cela difficile à vivre ! Noter au passage la subtilisation du mot "juste" par le mot "valide" beaucoup moins fort et chargé d'un sens relevant de la morale pratique (confronté à l'expérimentation) et non de la morale pure comme le mot "juste".

Certes l'OR a conservé le mot "juste" mais transféré dans la deuxieme phrase, dans le contexte des "minorités persuadées", c'est-à-dire que du coup la justesse n'est plus à prendre dans son sens absolu mais relatif, ici. C'est clair !

Je vous passe le fossé béant séparant "toujours des minorités persuadées" des "noyaux qui s'en laisseront convaincre". Bref d'un coté, les intégristes retranchés, revanchards et aigris et de l'autre la conversion libre et (on le sent) heureuse ("s'en laisseront", on sent le souffle de l'Esprit qui agit sur l'homme qui s'ouvre librement).
Oh et puis ! Et puis oui ! Le Saint Père, si tendre et bon père, nous dit "s'en laisseront combler", à mettre en face de "pleinement satisfaits"... c'est petit c'est mesquin cette "satisfaction" de bons petits bigots que nous sommes: soyez donc "satisfaits" de vos pratiques légales dans votre religion des interdits... Non nous dit le Pape: "s'en laisseront combler", inutile de commenter ce bonheur et cette joie profondes que seul le Christ apporte ("combler") dans la liberté ("laisseront").

Reste "devenir pour les autres un modèle fascinant à suivre" et sa différence plus réduite avec "entraineront l'adhésion d'autres personnes dans leur sillage", on donnera ici le bénéfice du doute à l'OR, traductions proches pour ce dernier bout mais, quand même, "adhésion" par rapport a "fascination": ça sens le soufre ici. Toujours la liberté dans les mots du Pape et toujours cette insidieuse référence à la fanatisation dans le texte de l'OR.

Je serais bien curieux de connaitre l'avis de quelqu'un qui entend l'Allemand...

Quoi qu'il en soit merci pour vos mots apaisants et votre bonne foi.

Tres cordialement,

Grégoire D.

Une recension de Lumière du Monde La lettre de Jeannine: le temps de Nol