Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Mgr Georg est avec son frère

Il est arrivé à Rome hier. Information d'Andrea Tornielli (29/12/2011)

Sur Vatican Insider, Andrea Tornielli nous informe que Monseigneur Georg est arrivé hier au Vatican pour passer, comme d'habitude, une assez longue période auprès de son frère - au moins jusqu'à son anniversaire, le 15 janvier, où il aura 88 ans.
Nous nous réjouissons de les savoir réunis!

Entre autres anecdotes toutes déjà connues, Andrea Tornielli précise:
-------------------
Georg Ratzinger a révélé à la "Bayerischer Rundfunk" un petit détail: chaque année, quand il arrive à Rome pour Noël, il a l'habitude d'apporter un petit cadeau à son frère, un calendrier-agenda de poche.
Dans la soirée, après le dîner de 19h30, «nous passerons un peu de temps auprès de l'arbre de Noël », raconte Mgr Ratzinger. Les deux frères écouteront un CD de chants de Noël enregistrés par le choeur de la cathédrale de Ratisbonne. ...
«Il n'y a vraiment rien de spécial - ajoute Georg Ratzinger - seulement des choses de vieux ....» ( "cose da vecchi" !!! mais lui a le droit de le dire, et je suppose, avec une pointe de malice).
----------------

Dans une interviewe datant du début 2011, Angela Ambrogetti racontait l'arrivée du frère du Pape à Rome. Là encore, l'humour n'est pas absent (cf. http://benoit-et-moi.fr/2011-I).

- Et maintenant, comment le Pape vous accueille-t-il à Rome? Y a-t-il un rite?
- C'est toujours un moment très festif et très solennel lorsque je descend de l'avion. À l'aéroport, on vient me chercher en voiture au pied de la passerelle, avec les voitures de police. Tout le monde est très gentil, et je peux monter en voiture et me rendre directement ici. Et alors je pense à tous ceux qui doivent prendre les transports en commun, et les problèmes avec les bagages, mais moi, j'arrive solennellement ...
Et puis il y a toujours l'accueil joyeux de la part des Memores, des secrétaires, de Sœur Christine, qui rendent l'accueil très beau. Ensuite, je vais rendre visite à mon frère dans sa chambre. C'est notre première réunion, et c'est pour moi comme rentrer à la maison, quand nous nous racontons les dernières nouvelles.
La maison, c'est la rencontre avec mon frère, où qu'il soit. Et je sens que là, la famille du pape est également devenue ma famille.

Le card. Ratzinger en Normandie en 2004 (II) La lettre de Jeannine du 24 décembre