Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Réponse à un "anti-négationniste"

Polémique (30/11/2011)

Voir ici:
http://plunkett.hautetfort

Comme le blog de Patrice de Plunkett est "ouvert" aux commentaires (rien ne l'y oblige), il devrait assumer, comme on dit: par exemple, chaque article d'Andrea Tornielli, sur son blog, attire des dizaines, voire des centaines de commentaires, y compris hostiles. Sur le blog de Sandro Magister, il n'y a pas de commentaires, mais ses billets sont repris partout. Ça fait partie du jeu, dès lors qu'on l'accepte implicitement, en ouvrant ou non les commentaires.
Mais chez lui, les seuls commentaires admis sont ceux qui l'encensent. Ce n'est pas un reproche. Mais je suis donc bien obligée de lui répondre "chez moi", puisqu'il met en cause un article que j'ai traduit, .

Patrice de Plunkett, qui a lu (sans me citer) ma traduction du texte du Cardinal Pell (cf. Durban: catastrophe climatique, le retour (I) et Durban: catastrophe climatique, le retour (II) ), conseille (curieusement, c'est une simple note de son billet, mais je suis convaincue que c'en est l'essentiel) assez cavalièrement à ce dernier - "un peu trop lié au parti conservateur, et dont la compétence laisse à désirer", dit-il - de "lire des ouvrages scientifiques, et de s'informer ailleurs qu'auprès d'obsolètes négationnistes climatiques américains" (sic!). Selon lui, ils ne seraient d'ailleurs plus que deux "négationnistes" du réchauffement climatique (vraiment?): l'archevêque de Sidney, et Claude Allègre, sa bête noire personnelle - mais quoi qu'on pense du personnage, son autorité scientifique, reconnue par ses pairs, est sans commune mesure avec le vernis d'un simple journaliste.

Il est vrai qu'il avait récemment recalé Jean Paul II au doctorat en théologie, à cause de sa magnifique et désormais célèbre formule "France, Fille aînée de l'Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême?" (ici).

Le dernier article (plunkett.hautetfort.com ), au double titre "En 2001 : le refus d'envisager une crise de la "zone euro"... En 2011 : le refus d'envisager le réchauffement climatique !" est un magnifique exemple (ou un triste contre-exemple, au choix) du terrorisme idéologique exercé par les écologistes extrêmistes et dénoncé par le cardinal Pell: on ne pouvait rêver mieux. pour illustrer son propos
Quand il écrit: "Ainsi il (le cardinal) invoque Björn Lomborg sans savoir que celui-ci s'est rallié depuis septembre 2010 aux constats du GIEC", il extrait un bout de phrase pour lui faire dire n'importe quoi, selon un procédé classique de désinformation. En réalité, le Cardinal a écrit "je soutiens la recommandation de Bjorn Lomborg et Bob Carter selon laquelle, plutôt que de dépenser de l'argent pour le respect du Protocole de Kyoto... l'argent devrait être utilisé pour élever le niveau de vie et réduire la vulnérabilité aux catastrophes et au changement climatique (dans un sens ou dans l'autre), afin d'aider les gens à mieux faire face aux défis futurs".
L'adhésion de Björn Lomborg aux thèses du GIEC pourrait n'être qu'un simple retournement de veste, même si c'est probablement plus compliqué, mais cela ne contredit pas les propos cités par le cardinal Pell.

Patrice de Plunkett a évidemment le droit - tout comme moi, j'espère, et je le lui concède bien volontiers - de penser et surtout de dire ce qu'il veut sur son blog personnel. Et même de présenter les déclarations de certains prélats comme une vérité de la foi, tout en déclarant d'autres doctrinalement douteux, voire irrecevables - c'est lui qui voit, après tout, Dieu nous laisse libres.
C'est beaucoup plus ennuyeux quand il se pose en porte-parole officieux de la CEF (on a vu des exemples récents, avec la pièce de Castellucci), et qu'il s'exprime avec autorité sur Radio Notre-Dame, et - plus rarement - sur KTO.
Le cardinal Pell a pris bien soin, LUI, de préciser: "j'ai fait quelques déclarations publiques, jamais en chaire..."

Quant au phénomène du réchauffement climatique, je me répète, on est libre d'y croire, ou de ne pas y croire: ce n'est pas un dogme.
De toutes façons, les prévisions catastrophistes sont à l'échéance d'un siècle. C'est évidemment très court à l'échelle de l'histoire du monde, et nous nous devons certes aux générations futures.

Mais nous ne les verrons jamais réalisées!!

* * * *

Note additive
-------------

En ce qui concerne le "Pape vert", ou le "Pape écolo", ce n'est pas comme si j'abordais quelque chose que je ne connais pas, ou pour lequel j'éprouve uniquement un intérêt polémique et de circonstance, et c'est pourquoi je me permets ce commentaire.
Personne ne peut me dire que je n'ai qu'à "relire Benoît XVI".
Cela fait six ans que je suis presque au jour le jour l'activité du Saint-Père, et la plupart de ses discours (dont j'ai traduit un certain nombre) - essayant aussi de ne pas parler à sa place! Et les articles que je cite ne sont pas découpés au ciseau, et couvrent TOUS les sujets.
Le moteur interne permet de se faire une idée des nombreux articles que j'ai consacrés à ce thème:
ICI.


Le cardinal Pell, climato-sceptique Les catholiques "adultes" du gouvernement Monti