Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Un lien précieux: La Croix du Bénin

Voir le site internet, les nombreux commentaires sur la visite du Pape, et des numéros spéciaux de toute beauté, à télécharger (4/12/2011)

http://www.lacroixdubenin.com/ (Merci au Forum Catholique)




A télécharger, deux superbes numérios spéciaux (n° 3, du 1er novembre, et n°4, sur la visite proprement dit, avec les textes des discours et homélies, et des photos magnifiques, et inédites).
Les deux articles ci-dessous, signés André S. Quonum - un prêtre, sans doute le directeur de la rédaction - , sont exemplaires. Il ne me souvient pas que nous ayions eu quelque chose de semblable de notre "Croix", ou même de notre épiscopat, après la visite du pape en France, en septembre 2008, et pourtant, du point de vue de l'annonce de l'Evangile, la France est devenue terre de mission, au moins autant que le Bénin.
C'est peut-être cela qu'a voulu dire le Saint-Père en appelant l'Afrique "Sel de la terre, et lumière du monde"....

Voici la craquante séquence video d'accueil au Pape. J'adore le début.

* * *



Editorial du 2 Décembre 2011: Réception

Les expressions de félicitation et de satisfaction concernant la qualité de l’accueil enthousiaste que le Bénin a réservé au Saint Père continuent de pleuvoir. Pour faire durer notre joie, nous avons besoin de ne pas relâcher et de rester à la tâche. Nous savons tous que la logique de la visite du Saint Père ne s’arrête pas à l’accueil de sa personne et de ce qu’il représente. Elle concerne surtout le message qu’il est venu nous confier de la part du Seigneur. La phase de la réception du message ne fait que commencer. Nous devons nous y employer pour que cela porte du fruit, et du fruit qui demeure dans nos vies et dans notre société.

Le texte de l’exhortation est déjà disponible, tout comme le recueil des discours prononcés par le Pape. Les commentaires et analyses commencent dans cette livraison de La Croix du Bénin et vont se poursuivre. En collaboration avec Radio Immaculée Conception et l’Office de radio et télévision du Bénin (Ortb), les versions audio et vidéo des textes et des célébrations seront rendues disponibles sous peu. De plus, les messages y compris l’exhortation apostolique elle-même sont en cours de traduction dans nos langues liturgiques.
Nous avons tous besoin de nous disposer pour recevoir au mieux le contenu de tous ces messages. Pour le faire, je sais que chaque diocèse de l’Eglise au Bénin s’organise déjà.
L’expérience de l’accueil du pape peut inspirer quelques suggestions pour que cette réception du message par toute l’Eglise du Bénin touche au mieux les chrétiens à tous les niveaux, et surtout dans la diversité de leurs situations de vie.
Il est nécessaire que les groupes de prière, les associations, les communautés, les groupes d’apostolat et de service au sein de l’Eglise, les institutions, les congrégations religieuses, que tous s’organisent pour une réception plus spécifique et personnalisée en faisant jouer la force de la communion. Dans cet exercice, les chorales en langues locales ont une mission primordiale, celle d’aider l’Eglise à aller au-delà de la traduction du message dans nos langues pour tenter même d’inculturer dans nos logiques locales, dans nos sonorités et dans nos rythmes, le message de réconciliation, de justice et de paix.

André S. QUENUM

* * *

La force de l’ordinaire

Benoît XVI au Bénin ! Quelle ferveur ! Quel enthousiasme ! Quelle richesse des discours !
Et après ?
C’est la grande question qu’il faut poser et à laquelle il faut s’efforcer de répondre. Nos cœurs joyeux encore remplis de tant de souvenirs et d’émotions extraordinaires, sont bien préoccupés à faire durer la richesse et la beauté de l’expérience vécue
. Nombreux sont ceux qui demandent à avoir les discours du Saint-Père pour les relire. L’équipe de La Croix en collaboration avec le Comité préparatoire de la visite du Pape, est heureuse de les rendre disponibles.
Et après ?
Une fois que nous avons ces discours et le texte de l’Exhortation apostolique « Africae Munus », quelle sera la suite ? L’engagement pour le passage à l’action est le défi qui nous attend. Or si l’une des forces des Béninois est de faire preuve d’un génie étonnant en des situations extraordinaires, il reste souvent à réussir la gestion du quotidien une fois que l’on revient à l’ordinaire. Celui qui afffirme « le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration », énonce une vérité générale. Les Béninois ont grand intérêt à l’appliquer.
Il y a dans l’organisation des temps de la liturgie chrétienne une sagesse humaine et spirituelle incroyable. L’année liturgique est partagée entre les temps forts et les temps appelés ordinaires. Quand, le chrétien a vécu les temps forts et extraordinaires de la Nativité de Jésus, il est appelé à vivre ensuite le temps ordinaire. Quand il a vécu le temps fort et extraordinaire de la passion et de la résurrection de Jésus, le chrétien est appelé à vivre le temps ordinaire. Car c’est dans le quotidien que les mystères sacrés doivent porter leur fruit. Et c’est la culture de cette force de l’ordinaire que les Béninois doivent apprendre à mieux découvrir.
Si on entend aujourd’hui des gens exprimer des insatisfactions ou des critiques au sujet de la Conférence nationale des forces vives, c’est qu’ils se trompent de problème. Les résultats auxquels cette Conférence a abouti sont suffisamment extraordinaires pour qu’on en attende plus. Ce qu’on ne dit pas assez, c’est la gestion de l’après Conférence qui a manqué de continuer à labourer en profondeur certains chantiers. C’est toujours la question de l’ordinaire.
Sur un plan bien différent, nous voici tous marqués par une expérience extraordinaire, la visite du Souverain Pontife et la publication sur notre sol d’une Exhortation pour toute l’Afrique. Comment allons-nous faire pour nous investir dans la durée, avec une certaine cohérence et de façon collective ? La réconciliation, la justice et la paix au quotidien, tel est notre défi.

André S. QUENUM

Voyage parmi les souffrance de l'Afrique Néocolonialisme