Articles La voix du Pape Livres, DVD Sites reliés Recherche Saint-Siège
Page d'accueil Articles

Articles


NoŽl Les collages de Gloria Bénin Blasphème au théâtre Indignés Assise Allemagne (suite) 2011: L'Année BenoÓt

Paris-Match (suite)

Jeannine a écrit son indignation au journal, et me transmet sa lettre. Jean Madiran, dans Présent, émet de son côté une hypothèse plausible. (31/12/2011)

Lire aussi:



Lettre à la rédaction de Paris-Match

Madame, Monsieur,

En cette période de l'année où, malgré la morosité ambiante soigneusement entretenue par les médias, les échanges de vœux et les réjouissances ont quand même lieu, par quelle urgence étiez-vous talonnés au point de faire paraître dans votre numéro du 23 décembre cet article rédigé par votre " grand reporter" avec un titre et un contenu totalement indécents? VATICAN, LA SUCCESSION EST OUVERTE, et pour compléter un scoop, un qualificatif nouveau pour ce pontificat qu'elle ne supporte pas : Vatican dormant

C'est d'ailleurs la seule nouveauté avec les paroles " sans complaisance d'un haut prélat", anonymes et indatables, donc qui ne sont pas d'une actualité brûlante. Les portraits des papabili sont sortis tout droit du livre "Les robes rouges" (fin 2009) et l'explication fournie par un cardinal "très en cour et au cœur du système" n'a rien de sensationnel et se base sur une évaluation de l'état de l'Eglise qui ne nécessite pas des connaissances extraordinaires; les Robes rouges sont une mine d'or.
L'emploi de la petite estrade mobile remonte au 16 octobre 2011, donc à plus de 2 mois. Pendant les JMJ de Madrid, pour qui suit le Saint-Père, on avait pu voir sur des photos l'apparition d'une canne. Je me permets de faire remarquer que si toutes les personnes qui souhaitent ou éprouvent le besoin d'être aidées étaient vouées à une mort annoncée ce serait fort dommageable pour l'humanité, d'immenses valeurs disparaîtraient à tous les niveaux.
C'est depuis le début du pontificat que Caroline Pigozzi nous raconte que le Saint-Père n'a aucun contact extérieur, prisonnier qu'il est derrière les hauts murs du Vatican : très grave, les repas ont été supprimés, idem pour la messe privée et le petit déjeuner.
Cette fois la forme a changé mais le fond est identique. Ce pape ne se préoccupe pas des medias et quand on lit soigneusement ce qu'ils sont capables d'écrire je dis qu'il a grandement raison.
Depuis avril 2005 elle ne parle pas du vrai Benoît XVI mais fait circuler de lui une image qu'elle a fabriquée de toutes pièces, fausse, mesquine, remplie de ses certitudes hostiles au Saint-Père, sans aucun respect pour l'âge et l'immense personnalité intellectuelle et spirituelle qui est celle de ce Pontife.
Si elle écoutait, si elle regardait les célébrations, les magnifiques homélies, les discours très circonstanciés, les rencontres avec de longues paroles "a braccio", si elle lisait les compte-rendu des voyages magnifiques avec la foule présente, l'enthousiasme débordant, si elle regardait les Angélus, les catéchèses, cela lui éviterait de recopier sottement les paroles d'un haut prélat aigri qui étale, sans la moindre retenue, sa rancœur ou son secret désir : ah! être pape!!
Un pontificat ne se mesure pas seulement au nombre de kilomètres parcourus mais aussi à l'intensité des faits marquants, et dire que le Vatican est dormant relève de la méchanceté pure, de l'éreintement auquel on est habitué, de la contre-vérité. Ses assertions sont désobligeantes aussi pour les personnes qui rencontrent le Pape, qui viennent de fort loin pour certaines et continuent de se déplacer. Elles ne sont pas là pour une ombre mais pour le successeur de Pierre, bien réel.

Je ne suis pas exigeante; le respect de la vérité me suffit mais avec elle c'est encore trop demander.

Veuillez agréer mes salutations.

J LD.

Simultanément, Jean Madiran, dans Présent, livre sa version, en travestissant les noms. Sans doute a-t-il ses raisons d’être prudent..
Il ne m’en voudra pas de reproduire son article, que j’ai scanné sur la version papier, car ce qu’il dit est important, et mérite une ample diffusion.
Selon lui, "CP" représenterait bel et bien un « courant » au sein de l’Eglise, et son « petit » papier serait « le signe annonciateur d'une tempête »… qui, cette fois aussi, pourrait bien avorter, dit-il.
Honnêtement, je ne sais pas. J’hésite entre cette interprétation, et celle de mon amie Lucie (La succession de Madame Pigozzi s'impose!), qui pensait que tout se passait dans la tête de la dame…

• Fiction ? Comme cadeau de Noël, le magazine hebdomadaire P.. Match, dont on connaît le poids en raison de son importance numérique, a offert à Benoît XVI l'annonce charmante que « sa succession est ouverte ».
L'article est de l'insolente hirondelle (ndlr: je pense plutôt à une pintade!!) C… P…. Elle a recueilli les confidences du cardinal Sco…, qu'elle présente déjà comme un papabile « aussi incontournable que prestigieux ».
....
• « Le nouveau pape », écrit CP, « devra remotiver les jeunes », car « en cinq an les vocations ont vertigineusement diminué ». C'est une contre-vérité : ce n'est pas en cinq ans. C'est depuis cinquante ans et même depuis soixante-dix. Car c'est depuis le Concile et même depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais il faut éviter que l'on s'en aperçoive : on risquerait de remonter aux vraies causes !
• L'article de PM ne consacre aux vocations en chute qu'une demi-phrase ; et comme si l'on ne pouvait plus rien attendre d'« un pape de 84 ans », il passe directement à une liste des problèmes qui seront ceux du « nouveau pape »
• Il lui faudra se prononcer sur les unions des homosexuels, la bioéthique, le recours au préservatif dans certains cas, les divorcés remariés souhaitant communier, le célibat des prêtres, la consécration d'hommes mariés, l'euthanasie. Autre sujet essentiel : la gestion du gouvernement dans l'Eglise. Doit-elle être toujours aussi pyramidale, avec l'autorité souveraine de l'évêque de Rome, ou plus collégiale ? »
La liste est bien faite. C'est celle des préoccupations qui agitent les élites intellectuellement pourries du catholicisme universitaire, publicitaire, médiatique et carriériste.
• Selon PM, Benoît XVI souhaiterait « limiter ses activités publiques solennelles ». Un certain « haut prélat » aurait déclaré « sans complaisance » à CP : « Sa Sainteté est sous une bulle, comme anesthésiée, ayant fort peu de contact avec le monde extérieur ». Puis sans indiquer sa source CP complète le portrait : « Benoît XVI interfère rarement dans l'alchimie complexe des affaires internes de la Curie romaine et modestement sur les questions étrangères, décourageant en cela les nonces qui, lorsqu'ils lui rédigent des notes pour lui faire part de leurs observations sur le terrain, ne reçoivent pas souvent de réponse. »

Ce Benoît XVI qu'on nous présente comme isolé et inactif, la Documentation catholique, débordée, a maintenant un mois de retard dans le compte rendu de ses voyages, discours, homélies, allocutions, audiences... (NDLR: bravo pour cette remarque!!!)

• Une telle accumulation de remarques malveillantes sur un pape artificiellement présenté comme isolé et inactif signifie simplement que les clans progressistes s'estiment insuffisamment écoutés par Benoît XVI. Il n'est pas étonnant que leur insatisfaction s'exprime méchamment dans un magazine connu pour son ignorance méprisante à l'égard de l'Eglise. Il est cependant significatif que ce soit une plume catholique (ndlr: ???) ayant ses entrées un peu partout au Vat' qui se trouve à la manœuvre, affichant ses relations avec les deux papabili Erdópeter et Sco...

• San doute sait-on qui est CP ….
Elle fréquente depuis longtemps le collège cardinalice, comme on peut le voir par son livre « Les Princes rouges », paru en 2009 après deux ans d’enquête et de travail auprès des cardinaux.
C'est elle qui, en cette même année 2009, avait lancé dans la grande presse la campagne « inspirée » consistant à accueillir tout acte de Benoît XVI par la répétition des mêmes formules: « un faux pas de plus », une « énième bourde », avec déjà « ce pape allemand et dogmatique » qui vit « entre son stylo et son piano » et qui « prend ses repas tout seul, ne reçoit personne dans ses appartements privés ». Comme ça ne prenait pas, elle s'était calmée. La revoici dans le même registre.
C'est une nouvelle fois le signe annonciateur d'une tempête. Mais qui, cette fois aussi, pourrait bien avorter.

Jean Madiran, Présent n° 7508

* * *

Note:
-------
Le Salon Beige consacre un billet à l'article de Jean Madiran, sous le titre Paris-Match à la manoeuvre:
http://lesalonbeige.blogs.com/...

Un million de visites en 2011 pour benoit-et-moi Le Pape et la crèche Place St-Pierre