Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Actualités

Actualités


"Ferragosto" avec BenoÓt XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

Récife, version Magister

Un second dossier- tardif mais très complet - du grand vaticaniste italien . Liens, et rappels. (3/7/2009)

J'avais réagi très vite, après l'affaire dite "de Récife" (9 mars: ici).
Il m'avait alors semblé être bien seule.
Et j'écrivais, découragée, dès le 11 mars:
J'aimerais quand même bien entendre, pour une fois, une voix plus autorisée que la mienne monter au créneau pour dénoncer la fausse compassion envers un malheur authentique qui met en évidence une terrible misère morale dont personne ne se soucie, sinon pour dénoncer les faux coupables; et pour mettre en garde les pyromanes contre des débordements (pour le moment verbaux, mais après?) qui pourraient échapper à leur contrôle.

Le Bon Dieu m'a entendue, peut-être. Ou les choses, plus probablement, se sont décantées d'elles-mêmes.
Plusieurs voix se sont fait entendre depuis, et celle de Sandro Magister n'est pas la moindre.
------------
Dernier épisode en ce qui me concerne ici, avec l'interviewe de l'évêque de Recife par Jeanne Smits, dans Présent:
Sandro Magister l'a lue, lui aussi.


L'ARTICLE BOMBE


Extraits:
---------

...
L'article de Fisichella était intitulé "Du côté de la fillette brésilienne" (... )

L'article a immédiatement provoqué des réactions contradictoires: d’une part les applaudissements des partisans du droit à l’avortement, de l’autre les protestations des défenseurs de la vie de tout être humain conçu, sans exception.
Directement mis en cause, l'archevêché d’Olinda et Recife, a réagi le 16 mars par une note d’"Eclaircissements" qui se terminait ainsi, se référant à Mgr Fisichella:
"L’auteur a cru pouvoir parler de ce qu’il ne connaissait pas et, plus grave encore, il n’a pas même pris la peine d’en parler préalablement avec son frère dans l’épiscopat. À cause de cette attitude imprudente, il a provoqué un grand désarroi chez les fidèles catholiques du Brésil".
"L'Osservatore Romano" n’a rien publié de cette réponse de l'archevêché brésilien, ni d’autres réactions du même type.

Plusieurs semaines plus tard, dans une interview accordée à Jeanne Smits du journal français "Présent" (voir ici: http://benoit-et-moi.fr/...), l'archevêque d’Olinda et Recife, José Cardoso Sobrinho, a redemandé en vain à faire jouer son droit de réponse(...)

-----------------
Bravo!
Magister a lu Jeanne Smits (quoi qu'on en pense par ailleurs), et il en parle, car c'est un journaliste qui fait son métier.

Et chez nous, français? Censure, cercle fermé, silence.

Lire ici le long dossier de Magister .

Le Saint-Siège et l'immigration L'année sacerdotale et le Curé d'Ars