Actualités Images La voix du Pape Livres Visiteurs Index Autres sites Qui je suis Recherche
Page d'accueil Actualités

Actualités


"Ferragosto" avec BenoÓt XVI à Castelgandolfo Vacances aux Combes Dernières entrées 2009, année sacerdotale L'Encyclique sociale Obama et l'Eglise 28 avril: L'Aquila Père Scalese Quatre ans de Pontificat

L'année sacerdotale et le Curé d'Ars

Editorial de La Nef (3/7/2009)

(voir Et puis il y a Benoît XVI , De la dignité sacerdotale et Le Pape théologien et l'humble curé ...)

L'éditorial de Geffroy Christophe pour La Nef du mois de juillet, à lire ici: http://www.lanef.net...
Lui aussi s'étonne du <sondage> "commandé" par La Croix, juste au moment où le Pape initiait l'année sacerdotale.

Extrait:
----------------
Un saint prêtre dynamique, aujourd’hui comme hier, peut faire revivre une paroisse laissée pour morte, et contribuer ainsi d’une façon essentielle à la nouvelle évangélisation. Aucun moyen révolutionnaire n’est nécessaire pour cela : il suffit, comme y invite Benoît XVI, de suivre le saint curé d’Ars
...
On est loin des revendications du « monde » qui, prétextant la crise des vocations, cherche constamment à rabaisser l’idéal sacerdotal, comme si l’ordination d’hommes mariés ou même de femmes allait inverser la tendance.
Il est quand même triste que le seul quotidien officiellement catholique n’ait rien trouvé de mieux, pour ouvrir l’année sacerdotale, que d’annoncer en première page un sondage relatant qu’« une large majorité de Français est favorable à l’ordination d’hommes mariés et de femmes » . Le rôle d’un organe de presse qui se veut catholique, n’est-il pas d’éclairer et d’appuyer l’enseignement de l’Église – surtout sur un sujet définitivement clos comme l’ordination de femmes –, plutôt que de suivre l’opinion ?
L’expérience, au demeurant, a été tentée dans l’Église anglicane et on a vu le résultat : un complet désastre ! La fuite des fidèles et une Église au bord de l’explosion.
-------------------

Au sujet du célibat des prêtres, Jean Mercier a écrit un éditorial dans "La Vie", daté du 29 juin.
Décevant (car Jean Mercier écrit souvent bien, même si c'est dans un journal qui ne saurait compter parmi mes amis) et sans inrérêt, sauf un commentaire de lecteur, que je cite ici:

En instrumentalisant une argutie dialectique d’une infime minorité de catholiques pratiquants (je parle de ceux qui vont à la Messe tous les dimanches), portée comme un pétard mouillé par un épiscopat Autrichien gavé de subventions et plus sensible au politiquement correct qu’au Magistère de la Foi Catholique vous passez délibérément à côté de la beauté et du mystère de la vie sacramentelle. Non le prêtre n’est pas un homme ordinaire, oui, le sacrement qu’il a reçu en fait un homme extraordinaire. Le prêtre n’est-il pas déjà marié, à l’église du Christ ?
Certes le célibat des prêtres n’est pas un dogme de foi mais comment envisager que le pasteur saura se donner à son troupeau s’il est tenu pas des contingences affectives et matérielles… Ce n’est pas un hasard si le célibat des religieux se retrouve dans la plupart des religions…
---------------
Une fois de plus, et ce n'est pas une surprise, les lecteurs ont plus de talent que les journalistes qui les inspirent...

Récife, version Magister Interviewe d'Obama dans l'Avvenire