Articles Images La voix du Pape Lectures, DVD Visiteurs Index Sites reliés Recherche
Page d'accueil Articles

Articles


Voyages 2011, en deux collages Liens Le Pape en Espagne Nicolas Sarkozy chez le Pape Synode pour le Moyen-Orient La luce del Mondo

Dans la nuit du monde...

laissons-nous surprendre par le Dieu-enfant, par la crèche. Dernière audience avant Noël (22/12/2010)


Le Saint-Père a interrompu sa série de catéchèses sur les grandes figures féminines du mysticisme, pour parler de l'attente du Sauveur.

Extrait: (texte en italien ici)
(Photos des Noëls précédents, Spaziani)

Dans la nuit du monde, laissons-nous encore surprendre et illuminer par cet acte de Dieu, complètement inattendu: Dieu se fait Enfant. Laissons-nous surprendre, illuminer par l'étoile qui a inondé l'Univers de joie. Que l'Enfant Jésus, arrivant jusqu'à nous, ne nous prenne pas au dépourvu, uniquement engagés à rendre la réalité extérieure plus belle. Que le soin que nous prenons à rendre plus resplendissantes nos rues et nos maisons nous pousse encore plus à prédisposer nos âmes à la rencontre avec Celui qui vient nous rendre visite, qui est la vraie beauté et la vraie lumière. Purifions donc notre conscience et notre vie de ce qui est contraire à cette venue: pensées, paroles, attitudes et actions, nous incitant à accomplir le bien et à contribuer en notre monde à la paix et la justice pour chaque homme et à marcher ainsi à la rencontre du Seigneur.

La crèche est le signe caractéristique de ce temps de Noël. Place Saint-Pierre aussi, selon la coutume, elle est presque prête, et, idéalement, elle s'ouvre sur Rome et sur le monde entier, représentant la beauté du mystère de Dieu qui s'est fait homme, et a planté sa tente parmi nous (cf. Jn 1 14). La crèche est l'expression de notre attente, que Dieu vient à nous, que Jésus vient à nous, mais c'est aussi l'expression d'une action de grâce vers Celui qui a décidé de partager notre condition humaine dans la pauvreté et la simplicité. Je me réjouis, parce qu'elle continue à vivre et même, on redécouvre la tradition de préparer la crèche dans les maisons, les lieux de travail, les lieux de rencontre. Puisse ce témoignage sincère de la foi chrétienne offrir aujourd'hui encore pour tous les hommes de bonne volonté une image saisissante de l'amour infini du Père pour nous tous. Que les cœurs des enfants et des adultes puissent encore, face à elle, être surpris.

Voeux à la Curie: la conscience, selon Newman Un NoŽl bavarois pour BenoÓt XVI